Critique groupée : La famille Bélier – Exodus – La dame en noir 2 – Perfect sisters – La rançon de la gloire – The one i love

perfect-sisters-affiche-531ef21a80921

 Perfect sisters (2014)

L’histoire : c’est l’histoire de deux sœurs qui en ont assez de vivre avec leur boulet de mère. A cause d’elle et de son alcoolisme, elles passent leur temps à déménager de taudis en taudis, supportent leurs gestes déplacés de leurs beaux pères tous plus dégénérés les uns que les autres et souffrent du manque d’argent. Elles en viennent à élaborer le plan ultime : tuer maman.

Mon avis : Perfect sisters est du niveau d’un téléfilm américain passé sur M6 entre 13h30 et 15h00. A priori, je l’ai aussi regardé pour Abigail Breslin (la gamine de Little miss sunshine) mais en toute honneteté, elle ne valait pas tant le coup d’œil que ça. L’histoire est inspirée de faits réels. Ces deux sœurs ont existé et ont fait de la prison pour avoir tué leur mère. L’histoire en elle-même n’est pas si mal mais le film est vraiment sans surprises et la réalisation, vraiment moche.

237211

 La famille Bélier (17 décembre 2014)

 L’histoire : Paula a 16 ans et est née dans une famille de sourds. Bref, elle est la seule entendante de la famille et ses parents se reposent pas mal sur elle. Tout va changer le jour où elle se découvre un talent pour le chant…c’est peut-être le moment pour elle d’enfin vivre sa vie et de passer à l’âge adulte.

Mon avis : on va encore me dire que je suis trop dure et je répondrais comme je le fais toujours « peut-être bien mais c’est MON avis ». Alors autant vous le dire tout de suite (et sans prendre de pincettes) : j’ai été plutôt atterrée (oui, c’est bien le mot) suite au visionnage de ce film que TANT de monde a aimé. A l’époque de sa sortie, je n’en pouvais plus d’entendre les compliments au sujet de La famille Bélier qui n’a finalement rien du film épatant qu’on a voulu nous vendre. Pourquoi ? Certes on peut trouver cette histoire sympathique mais je trouve surtout que c’est un film facile qui repose avant tout sur une épaisseeeee couche de bons sentiments (ça fonctionne toujours, vous allez me dire…). Si on ajoute à ça une overdose de Michel Sardou (aie aie aie !!!), une héroïne qui joue très mal (oui, Louane Emera a peut-être une belle voix mais à l’écran, elle est juste gauche) et des sujets ouverts et jamais refermés (comme l’élection), c’est dur !! Heureusement, François Damiens et Karine Viard sont là pour remonter le niveau.

LaDameEnNoir2-affiche-FR

 La dame en noir 2 (14 janvier 2015)

 L’histoire : nous sommes en pleine seconde guerre mondiale. 8 élèves, 1 directrice et 1 maitresse d’école quittent Londres. Leur but ? Se réfugier dans une maison sur une petite île. Après quelques jours passés sur place, force est de constater d’une présence maléfique rode.

Mon avis : si j’avais plutôt aimé le premier volet, je vais bien savoir du mal à défendre cette suite. Esthétiquement, il est plutôt joli avec de belles scènes mystérieuses (mais cela tient aussi beaucoup aux décors et à la demeure en question, des atouts qu’avait également le premier film puisque les histoires se passent dans la même maison). Néanmoins, ça ne prend pas car l’histoire n’a ni queue, ni tête. Et puis surtout, ça ne fait pas peur une seule seconde. Tous les effets tombent à plat et pas une seule seconde je ne me suis laissée prendre au jeu.

Exodus-Gods-and-Kings-Affiche-Christian-Bale

Exodus : Gods ans kings (24 décembre 2014)

 L’histoire : vous connaissez l’histoire de Moïse, de Ramsès et des 10 plaies d’Egypte ? Et bien le dernier Ridley Scott nous parle de tout ça !

Mon avis : si je suis loin d’avoir été bluffée par ce film que j’ai trouvé beaucoup trop lisse et beaucoup trop « américain », je reconnais que ses 2h30 sont passées sans trop de mal. La reconstitution est splendide, le récit est équilibré et progresse bien… Par contre, je ne me souviens pas assez du texte original pour dire s’il est respecté à la lettre ou non. Voilà voilà… Tout ça pour dire finalement qu’on nous raconte une histoire épique mais qui, paradoxalement, n’est pas si prenante que ça. Il parait qu’il manque 1h30 de film dans la version finale et que la plupart des personnages sont bien plus développés dans la version complète. Je veux bien le croire car à part Moise, la galerie des personnages manque d’épaisseur. Et puis à mon goût, le tout manque d’émotion. Je n’ai pas été touchée par les aventures de ces esclaves en quête de liberté alors qu’à la base, c’est un très beau passage de l’ancien testament (et c’est une non croyante qui vous dit ça).

theoneiloveblucover

 The one i love (prochainement)

 L’histoire : Ethan et Sophie ne s’entendent plus des masses. Le temps d’un weekend dans une maison de campagne, ils vont tenter de se retrouver…Mais ils vont finalement être confrontés à un problème auquel ils ne s’attendaient pas.

Mon avis : je ne souhaite pas vous en dire beaucoup sur l’intrigue de ce film car je considère qu’il faut le déguster minute après minute sans en connaître vraiment le contenu. Je suis restée sur ma faim sur pas mal de points à la fin du visionnage (vous comprendrez sans doute où je veux en venir), néanmoins je reconnais que c’est un film très original qui vaut le coup d’être vu. Il donne l’impression d’être un huis clos sans vraiment l’être et met en scène des personnages assez intéressants dans leurs contradictions… Vous m’en direz des nouvelles ! 😉

La_Rancon_de_la_Gloire

 

La rançon de la gloire (7 janvier 2015)

L’histoire : 1977, Vevey, bord du lac Léman. Eddy vient de sortir de prison et est accueilli chez son grand pote Osman. Le manque d’argent se fait de plus en plus sentir pour les deux compères et de, fil en aiguille, ils vont décider de faire un truc de dingue : kidnapper le cercueil de Charlie Chaplin, fraîchement enterré à Vevey et demander une rançon à la famille de ce dernier !

Mon avis : je ne connaissais pas cette histoire sordide mais en 78, le cercueil de Chaplin fut bel et bien volé par deux mécaniciens automobile. Finalement retrouvé, Chaplin fut réenterré dans le cimetière de Corsier-sur-Vevey. Par précaution, on installa un caveau en béton armé pour éviter que l’aventure ne recommence. Pour ce qui est du film en lui-même, ce n’est évidemment pas un chef d’œuvre. Néanmoins, il se regarde sans mal (et ce, en grande partie grâce à ses deux acteurs principaux). Les personnages sont attachants, le contexte social est difficile mais réaliste et les passages musicaux sont sublimes et toujours bien choisis. Sans le conseiller à tous prix, je ne chercherai pas à vous dissuader de voir La rançon de la gloire.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.