Critique groupée : Inherent Vice – Les nouveaux héros – The United States of Leland

20140930063346inherent-vice-film-poster

Inherent Vice (4 mars 2014)

L’histoire : Doc Sportello est détective privé. Un beau jour, son ex petite amie débarque chez lui. Amoureuse d’un promoteur immobilier déjà marié, elle craint que l’épouse de ce dernier (et son amant) cherchent à le faire interner. Cette intrigue est la base du film mais elle ne sera qu’une histoire parmi tant d’autres…

Mon avis : euh… comment dire ? Loin d’être un mauvais film, Inherent Vice est quand même un brin trop psychédélique pour moi. Nous sommes dans les années 60, tout le monde est parano, sous acide…en plein trip quoi. Ok, ça c’est cool. L’ambiance est géniale, Joaquim Phoenix au top et le casting est de premier choix. Cependant, l’histoire est bien trop fumeuse et le récit, beaucoup trop long. Je n’ai pas eu l’impression que le film s’adressait à moi, je n’ai pas eu l’impression qu’il m’accueillait à bras ouverts. Il en avait surtout rien à foutre que je reste sur la touche. J’ai été laissée de côté durant 2h29 et je trouve ça plutôt dommage.

unnamed (1)

Les nouveaux héros (11 février 2015)

L’histoire : Hiro Hamada a 15 ans et c’est un petit génie de la robotique. Avec Baymax, son robot infirmier et sa bande d’amis devenus des superhéros high-tech, il va essayer de sauver la ville de l’influence du méchant Yokai.

Mon avis : je n’avais pas vraiment entendu parler de ce nouveau Disney au moment de sa sortie mais j’ai particulièrement apprécié de la visionner (malgré un gros coup de fatigue à ce moment-là). Ce dessin animé est en effet super inventif, très coloré et il mêle parfaitement action et émotions. Que demander de plus ? J’ai tout particulièrement adoré la ville dans laquelle évoluent les personnages qui est une sorte de mélange entre San Francisco et Tokyo : une super idée !

19255623

The United States of Leland (2003)

L’histoire : Leland Fitzgerald a 16 ans. Jusque-là sans histoires, il poignarde à mort un jeune garçon (attardé mental, qui plus est, ce qui rend son acte encore plus ignoble aux yeux de beaucoup). Enfermé dans un centre de détention pour mineur, il rencontre le professeur Pearl Madison. Ecrivain plus ou moins raté, ce dernier va développer une relation privilégiée avec le jeune homme… notamment dans le but d’écrire son histoire. Pearl va notamment chercher à comprendre ce qui a poussé Leland au crime.

Mon avis : j’ai vu The United States of Leland il y a des années (au moins 6 ou 7 ans) et je n’avais pas retenté l’expérience depuis. Si vous voulez voir un film avec un Ryan-Gosling-pas-encore-beau-gosse, The United States of Leland est un film pour vous. Kevin Spacey, Jena Malone et Don Cheadle complètent un casting qui n’a vraiment pas à rougir. Sans parler de l’histoire qui  vous donnera une bonne claque en pleine face, enfin surtout au premier visionnage ! Malgré les années qui passent, Leland Fitzgerald reste un personnage marquant, un adolescent troublant qui porte un autre regard sur le monde. Le rythme du film reste néanmoins très lent mais ce « flottement » est nécessaire pour vraiment rentrer dans l’histoire.

2 comments

  1. auroreinparis says:

    Même sentiment pour Inhérent Vice, trop long et j’ai eu l’impression que le réal se faisait son petit délire.
    J’ai bien aimé Les nouveaux héros, et j’en avais entendu beaucoup de bien.
    Pas vu le dernier, mais Ryan pas-encore-beau-gosse, ça me dit bien !

    • Audrey says:

      Le dernier fait très « film des années 2000 » mais je pense que ça vaut vraiment la peine de le voir ! Je l’ai vu il y a longtemps car j’ai un pote qui est fan de Jenna Malone mais sinon, je pense qu’il s’agit finalement d’un film peu connu !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.