Critique groupée : Hippocrate/ Thérèse Desqueyroux/ Les combattants

Affiche_FR_HippocrateHippocrate (3 septembre 2014)

L’histoire : Benjamin vient d’entamer son premier stage d’interne…dans le service de son cher papa. Car Benjamin sera médecin lui aussi, il en est sûr. Plutôt fier d’appartenir (ou presque) à la grande famille des médecins, le jeune homme réalise rapidement que la réalité est légèrement plus compliquée. En gros : rien ne se passe comme prévu : Benjamin est débordé par les évènements. Son co-interne, Abdel, vient quant à lui d’Algérie. Ce médecin expérimenté est obligé de passer par les mêmes étapes que Benjamin pour pouvoir un jour exercer en France.

Mon avis : j’ai loupé Hippocrate au ciné en ayant bien l’impression de passer à côté d’un film intéressant. Je me suis donc empressée de rattraper mon oubli et heureusement ! Mon avis n’est évidemment pas celui d’une personne directement concernée par le thème (je ne sais pas ce qu’on a pensé le corps médical) mais je l’ai trouvé extrêmement bon, intense et sincère. Entre fiction et documentaire, il nous permet de suivre l’évolution d’un interne un peu péteux, bien que sympathique, Benjamin. Mais il y a aussi le parcours d’Abdel, obligé de se plier aux ordres de ses supérieurs. Une perte de liberté compensée par l’espoir de pouvoir exercer dans un autre pays que le sien. Le film nous permet également de croiser les malades présents dans le service mais également les équipes de soignants, d’entrevoir les enjeux de leur quotidien, leurs bons moments mais également les tensions et dysfonctionnements internes. Un film finalement très humain qui reste du divertissement tout en nous faisant réfléchir sur certains points. Je recommande donc !

20255135Thérèse Desqueyroux (21 novembre 2012)

L’histoire : Thérèse est une jeune fille de bonne famille mariée à un homme de bonne famille lui aussi. Pas d’échappatoire : depuis toujours, les choses étaient prévues pour être ainsi. Mais Thérèse n’aime pas sa vie. Morose, elle se sent étouffée par tout et par tous. Portrait d’une femme en quête de liberté mais surtout, à la recherche d’elle-même.

Mon avis : j’ai attendu de finir le livre de François Mauriac pour entamer le film et malgré le casting agréable, je dois avouer que je l’ai trouvé bien inférieur au livre. On y retrouve la même ambiance et les personnages sont globalement bien interprétés mais, passée du papier à l’écran, l’histoire perd quand même beaucoup en sens et en profondeur. Il aurait fallu ne pas avoir lu Mauriac pour l’apprécier davantage.

affiche-Les-Combattants-2014-1Les combattants (20 août 2014)

L’histoire : C’est l’été. Arnaud bosse comme menuisier dans l’entreprise familiale et compte bien passer les beaux jours entre son travail et des virées avec ses potes. Tout semblait bien en place jusqu’à l’arrivée de Madeleine. Jeune, belle et…musclée ! Elle ne ressemble à aucune autre fille. Intrépide, rude, elle passe son temps à se préparer au pire et rêve de rentrer dans l’armée. Alors qu’elle ne demandait rien, Arnaud va la suivre dans le stage militaire qu’elle souhaite effectuer.

Mon avis : vu comme ça, Les combattants ne paye pas de mine mais, en réalité, il s’agit d’un film très original et d’une grande fraîcheur qui m’a touchée par sa justesse, sa tendresse et par ses personnages très charismatiques. Il y a du comique et du tragique dans l’histoire de cette jeunesse qui se cherche et qui parfois, pense au pire. La virilité du personnage de Madeleine (une fille qui prend ses entrainements de « survie » très au sérieux), son côté un peu taré m’a particulièrement plu : voilà une fille qu’on adorerait avoir comme meilleure pote ! Cette personnalité affirmée se heurte à la candeur et à générosité d’Arnaud, un personnage masculin que j’ai trouvé extrêmement touchant. Alors qu’elle ne lui demande rien, il suit Madeleine dans sa quête et de ce duo nait une relation étonnante et surtout sans clichés. Une belle réussite. Un bon moment !

4 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.