Critique groupée : Everest + The visit

Cette année, les critiques groupées m’ont permis d’avancer plus rapidement dans mes critiques ciné des films vus à la maison. Elles m’obligent également à être plus synthétique dans mes avis ! Voilà la dernière de l’année mais je sais que j’y aurais recours à nouveau tout au long de l’année 2016 !

The_Visit_(2015_film)_posterThe visit (7 octobre 2015)

Résumé : deux ados vont passer une semaine en Pennsylvanie, dans la maison de leurs grands parents qu’ils ne connaissent d’ailleurs pas. La cause ? Ces derniers sont brouillés avec leur mère depuis des années. Une fois sur place, les enfants vont vite se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond dans la maison.

Mon avis : ces dernières années, M. Night Shyamalan m’avait pas mal déçue. Je trouvais ses films sans intérêt, pas forcément palpitants…bref, j’avais lâché l’affaire. Je dois bien avouer que j’ai bien aimé son dernier film ! The visit, quoi que relativement simple dans son histoire et son traitement, m’a tenue en haleine, m’a fait sursauté et m’a surprise de bien des manières. On est entre le thriller et le film d’horreur gentillet… disons que l’ambiance est gentiment dérangeante. Mention spéciale pour le couple de grands parents… les acteurs ont certainement adoré interpréter de tels rôles ! Mais je ne vous en dit pas plus !

372128Everest (23 septembre 2015)

Résumé : ce film s’inspire d’une tragédie survenue à la fin des années 90 et où plusieurs grimpeurs ont péri. La cause ? Sans doute des cafouillages humains mais également une terrible tempête. Fantasme pour certains, réalité pour les autres, le monde Everest reste une ascension dangereuse, un combat contre la nature, contre le froid et contre ses propres limites.

Mon avis ; si j’avais remarqué Everest lors de sa sortie au ciné, c’était surtout grâce à la présence de Jake Gyllenhaal. Néanmoins, il faut quand même noter qu’il est loin d’avoir le rôle principal dans ce film. Je m’attendais peut-être à un peu mieux (car il y a quand même quelques longueurs) mais je suis ressortie relativement satisfaite de ce film. La montagne et la nature y sont omniprésentes et les hommes deviennent de simples pions, des petites créatures cherchant à se mesure à plus fort qu’eux. Ce film est, de plus, très documenté. On en apprend beaucoup sur le parcours des alpinistes, sur les conditions de grimpe, sur l’entrainement physique sur place, les différents camps. En ressort une impression de grand réalisme.

6 comments

  1. Zofia says:

    Deux films que je voulais voir et deux films que j’ai raté !
    Sinon comme vous les filles concernant M. Night Shyamalan, quoique je n’ai pas vu La jeune fille de l’eau et Phénomènes n’était pas si déplaisant que ça.
    Audrey je pense que tu avais qu’il était producteur et réalisateur de la série Wayward Pines.
    Zofia Articles récents…2016 !My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge