Critique groupée : A trois on y va – Unfriended – Cendrillon

071757

A trois on y va (25 mars 2015)

L’histoire : Charlotte et Micha sont en couple depuis 4 ans et viennent d’acheter une maison à Lille. Or Charlotte trompe son fiancé avec une certaine Mélodie. Sentant que les choses ne vont plus très bien entre eux, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Amoureuse des deux en même temps, Mélodie est au cœur de 2 secrets. Une situation peu simple à gérer pour la jeune femme.

Mon avis : je ne m’attendais pas tout à fait au film que j’ai vu. Cela n’est pas une critique, encore moins une déclaration de déception. Juste que je pensais que le thème allait être évoqué autrement. J’avoue avoir été prise au jeu durant la première moitié du long métrage mais moins captivée par la seconde partie qui patine quand même pas mal… En somme, je n’ai rien trouvé de transcendant dans A trois on y va. J’attendais, je pense, quelque chose de plus sulfureux, de plus piquant. Je n’ai eu un film extrêmement sobre et donc, assez anecdotique pour moi.

images

Unfriended (24 juin 2015)

L’histoire : suite à la publication d’une vidéo bien humiliante sur le net, une jeune lycéenne se suicide. Un an plus tard, 6 de ses anciens amis se connectent ensemble sur skype. Une 7ème personne se connecte également. Qui est ce ? L’inconnu les menace immédiatement : le 1er qui se déconnecte sera tué. Un petit jeu virtuel va pouvoir commencer.

Mon avis : ce film se déroule dans son intégralité sur un écran d’ordinateur. C’est d’une grande originalité. Il fallait y penser, l’oser et surtout, trouver le moyen de rendre le tout crédible et regardable. Bien sûr, on passe des webcams des différents protagonistes à leurs pages facebook et à leurs recherches sur google, le but étant bien entendu de comprendre qu’ils ont affaire à un esprit vengeur puis de lui échapper coûte que coûte. Le film n’est pas vain puisqu’il insiste lourdement sur le fait que le harcèlement virtuel, c’est pas bien et que ça peut détruire des vies. Voilà voilà. Bien sûr, Unfriended est une film pour les jeunes générations. Mettez vos parents devant : ils risquent de ne rien comprendre. Pour ma part, je ne vous le conseille pas particulièrement car c’est loin d’être un chef d’oeuvre mais vous pouvez jeter un oeil aux premières minutes pour saisir le concept (qui peut, accessoirement, entraîner des maux de crâne car c’est quand même le bordel).

 

cendrillonCendrillon (25 mars 2015)

L’histoire : vous connaissez certainement l’histoire de Cendrillon ? Je ne vais pas vous faire l’affront de vous la raconter aussi (et puis j’avoue que j’ai flemme aussi !)

Mon avis : un conte qui passe bien chez Disney ou dans un livre peut devenir tout à fait indigeste quand on décide d’en faire un film. Si la réalisation, le décor et les costumes de Cendrillon sont soignés, j’ai eu du mal à adhérer à cette version avec de vrais acteurs car j’ai trouvé le tout assez mièvre et riche en longueurs inutiles. Je n’ai pas du tout aimé la prestation de l’actrice qui incarne Cendrillon et j’ai été agacée par la naïveté et même la bêtise de son personnage. Sa mère lui avait dit d’être courageuse et bienveillante, pas cruche… Bref, le conte que nous connaissons n’est absolument pas modernisé ni revisité. On nous recrache l’histoire de A à Z alors en toute honnêteté, mieux vaut revoir le Disney et son charme dépassé !

One comment

  1. auroreinparis says:

    A trois on y va : j’ai été plus enthousiaste que toi, j’ai bien aimé ce trio, même si la fin n’a pas remporté mon adhésion du tout !

    Pour Unfriend il ne m’a pas du tout attirée mais le concept est original et le message important en effet !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.