Critique Gatsby le magnifique de F. Scott Fitzgerald

Il y a moins d’une semaine, lire Gatsby le magnifique était un projet. A présent, le roman de Fitzgerald fait déjà partie des livres lus par ma petite personne ! Il faut dire que la lecture en est simple et agréable : ce roman n’est pas terriblement épais et comme l’histoire est intéressante, il ne faut guère plus de quelques jours pour en venir à bout.

Verdict ?

Ma lecture a évidemment été motivée par mon très récent visionnage du film de Baz Luhrmann auquel je suis obligée de faire référence. Il ne s’agit que de mon avis, donc celui d’une fille qui a lu le roman APRES avoir vu le film (si ça avait été l’inverse, j’aurais peut-être eu plus de réticences) mais je trouve que le Gatsby que j’ai vu ressemble à celui que j’ai lu. En somme, l’adaptation est plutôt réussie car l’histoire du film est en grande partie fidèle à celle du livre. Tous les personnages n’ont pas exactement la même place dans la narration ni le même rapport…mais ça relève de l’anecdote.

Durant ma lecture, j’ai été amusée de retrouver sur papier les scènes que j’avais vues au cinéma. J’en déduis évidemment que le film colle bien au roman. La chronologie est la même, certains dialogues sont presque similaires à ceux que l’on trouve dans le livre et la figure de Gatsby a le même charisme que dans le film. Il est néanmoins plus ambigu, plus mystérieux et plus ambivalent chez Fitzgerald. J’ai trouvé que sa part d’ombre était plus évidente, plus violente. Que sa présence (et ses absences, d’ailleurs) généraient plus d’interrogations chez le lecteur.

Alors bien sûr, le roman de Fitzgerald apporte également plus de nuances, plus de détails, en somme : plus de substance à une histoire qui n’est pas parasitée par d’autres facteurs. Les mots en disent toujours plus que les images et certains passages du livre sont d’une beauté littéraire incontestable.

Là où Baz Luhrmann a échoué… c’est dans le traitement de l’histoire ou plutôt, de la tragédie qui se joue sous nos yeux. En effet, le film se concentre sur l’histoire d’amour ratée entre Gatsby et Daisy mais le livre de Fitzgerald est bien plus que ça. Il y est question d’un monde qui est en pleine mutation, du déclin de l’empire américain, de la cruauté, de la décadence, du temps qui passe, des temps qui changent, des sentiments qui disparaissent, du poids du passé… Je n’ai pas retrouvé ces sentiments de mélancolie et d’amertume dans un film certes triste, mais pas tragique. Les personnages féminins sont également plus intéressants que dans le film. Belles, séductrices et dangereuses, elles sont manipulatrices et savent se servir des hommes qui eux, s’imposent avant tout par leur argent et leur statut social. Toutes les relations humaines semblent intéressées, déguisées… sales. Au milieu de tout ça, le personnage de Gatsby est le meilleur et le pire à la fois. Rêveur invétéré, il court après Daisy comme après un vieux fantasme tout en sachant très bien que la réalité et le présent ne seront jamais à la hauteur du passé et surtout, de son imagination..

En somme, je suis satisfaite d’avoir lu ce chef d’œuvre de la littérature américaine après en avoir découvert l’histoire sur grand écran…Les informations glanées dans le roman m’ont permis de compléter celles qui m’avaient été données par le film et j’ai enfin pu comprendre pourquoi le roman de Fitzgerald a touché tant de lecteurs.

2 comments

    • petiteconne says:

      C’est compréhensible 🙂
      Moi j’avais justement envie du contraire : plonger dans l’histoire en ayant encore les images du film en tête. Bref, j’avais envie d’enchaîner les deux en fait! Sinon j’avais peur de remettre ma lecture à plus tard et je me méfie de mes « plus tard »… j’aurais été capable de le lire dans 10 ans ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge