Critique Gangster Squad

Sortie : 06/2/2013

Note : 16/20

Résumé : Nous sommes à Los Angeles. Le Los Angeles de la fin des années 40. Mickey Cohen, un parrain particulièrement coriace, dirige la ville. Son pouvoir et sa richesse reposent sur divers trafics…rendus possibles grâce à la protection de certains policiers et hommes politiques tombés entre ses griffes. Tout allait bien pour Mickey jusqu’à l’arrivée d’une  brigade secrète organisée par les Sergents John O’Mara et Jerry Wooters. Leur but ? Détruire Cohen et réduire l’empire de ce dernier en cendres.

Ce que j’ai aimé : Gangster Squad reprend le thème bien classique, et donc bien connu, de la guéguerre entre flics-voyous et malfrats. D’un côté on a donc Mickey Cohen, grande figure de la mafia de l’époque, et de l’autre nos petits flics sans peur et sans reproches. Ça n’a rien d’original mais ça marche à tous les coups : on croise les doigts pour notre petite brigade et on espère que Mickey va s’en prendre plein la gueule.

Bon. A côté de ça, ou plutôt « tout autour de ça », on a droit à une reconstitution de l’époque absolument somptueuse et ce, jusqu’au moindre détail. Les décors et les costumes des différents personnages nous plongent directement dans l’imagerie bien connue de cette époque : j’adore.

Autre point positif : la mise en scène plutôt musclée. Voire agressive. Qui nous balance régulièrement des scènes d’action qui nous en mettent plein les yeux tout en restant relativement crédibles. Impossible de s’ennuyer une seule seconde, les scènes s’enchainent avec une certaine fluidité qui n’était pas pour me déplaire.

Question casting, on retrouve une nouvelle fois le couple formé dans un film bien différent, Crazy Stupid Love, soit Ryan Gosling et Emma Stone à qui les années cinquante vont vraiment bien. Bien entendu, on ne peut pas passer à côté du nom de Sean Penn qui incarne le fameux parrain…et qui a la gueule de l’emploi, il faut bien le dire. A mes yeux, il a quand même un peu surjoué  par moments et avec son maquillage et ses prothèses, frôlait parfois le ridicule.

Ce que je n’ai pas aimé : J’ai beaucoup aimé Gangster Squad. J’ai été merveilleusement divertie pendant 1h53 et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ce qui n’était pas gagné au départ car, il faut bien avouer qu’en ce samedi soir, j’étais plus fatiguée qu’autre chose. De retour chez moi, j’ai quand même consulté quelques critiques lues par ci par là sur le net afin de voir quel était l’avis général…et je suis tombée sur des avis beaucoup plus nuancés que le mien, voire totalement négatifs. En gros, les personnes qui n’ont pas apprécié Gangster Squad l’ont comparé à de grands classiques cinématographiques du genre (le nom de L.A. Confidential revient souvent sur le tapis), à son détriment, bien entendu.

Gangster Squad ne serait apparemment pas à la hauteur, du moins, légèrement inférieur. Donc moins intéressant, non pas sur sa forme (assez irréprochable) mais sur son fond. Certains disent qu’il y a peu d’émotions, peu de vrai contenu. D’autres disent que le film n’apporte rien, qu’il n’est qu’une pale copie de références en la matière, qu’il ne révolutionne en rien le genre, que les personnages ne sont que des archétypes sans épaisseur tout juste bons à ranger dans ses cases… Ok. Peut-être. Ce sont des critiques à prendre en compte. D’un certain côté, je peux les comprendre. J’avoue pourtant qu’en spectatrice innocente, je ne suis pas allée aussi loin : j’ai juste apprécié l’histoire. Point.

En bref : Gangster Squad n’est certainement pas un film culte mais si on va le voir avec l’idée d’assister à un très bon divertissement, on aura tout compris !

4 comments

  1. Zofia says:

    Ca me fait rire les gens qui disent ça et qui sont prêts à voir 5 films sur Twilight, sa refrappe version sorcière ou le numéro 5 de Die Hard ! après tout peut-être qu’ils ne vont pas regarder ces films-là mais quand même. Quand on voit toutes les suites et franchises, pourquoi pas un bon film de gangster, même s’il ressemble à d’autres… mais bon au niveau du résumé, je ne sais pas, ça me semblait pas ressembler à LA Confidential. J’espère pouvoir le voir !
    Zofia Articles récents…Trois petites gouttes, ode aux tuyaux percésMy Profile

    • petiteconne says:

      Je sais pas si c’est le même public mais si on raisonne comme ça, ce type de critiques semble un peu ridicule il est vrai. Mais je peux les comprendre sur certains points. Je pense qu’il faut quand même être un pro des films de gangsters pour juger ce film en connaissance de cause…
      Ben en fait, si je comprends bien, l’histoire de « LA Confidential » arrive juste après (chronologiquement parlant) celle de Gangster Squad, le synopsis étant le suivant :

      « Los Angeles, années 1950. Alors que la ville est sujette à une vague de règlements de comptes après la chute du caïd Mickey Cohen, la police criminelle du LAPD se mobilise tout entière sur l’affaire de L’Oiseau de nuit, un massacre au cours duquel est tombé un ancien flic. Trois inspecteurs aux styles radicalement différents vont être amenés à coopérer pour démêler les fils d’une histoire plus compliquée qu’il n’y paraît. »

  2. auroreinparis says:

    Ce qui est important c’est ton avis, pas celui des autres. Tu as aimé ! J’étais très tentée mais n’ai pas eu le temps de le voir. Peut être bientôt s’il reste à l’affiche encore un peu sinon en DVD.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge