Critique Frozen

Sortie : 13/10/2011, mais directement en DVD chez nous

Note : 3/5

 

Joe Lynch et Dan Walker sont des amis d’enfance. Ils ont l’habitude de venir skier tous les weekends dans une station pas très chic, mais idéale pour s’adonner à leur passion de la glisse. Cette fois, la jolie Parker O’Neil, en couple avec Dan, est du voyage. Jaloux, Joe est quelque peu frustré de devoir trainer avec un couple mais Parker étant là, il faut bien faire avec… Lors d’une dernière remontée mécanique, le trio se retrouve coincé dans les airs. Autour ? Personne. Ils ont soudoyé l’employé de la station pour faire une dernière descente nocturne. Il fait nuit. Une tempête est prévue. Ils sont à des mètres de hauteur. C’est dimanche soir et la station ouvre…dans cinq jours. Bref, la situation est quelque peu dramatique…

D’habitude, quand je vois qu’un film est sorti directement en DVD chez nous, j’ai un peu peur. À mes yeux, ce n’est pas vraiment un gage de qualité et quand, en plus, il s’agit d’un film d’horreur (encore considéré comme un sous genre par trop de réalisateurs), j’ai de quoi m’inquiéter…Frozen, bien que n’étant pas LE film d’horreur de l’année, est quand même une très bonne surprise.

Devant vos yeux, un décor minimaliste : trois amis, de la neige, du froid, une remontée mécanique bloquée, personne aux alentours, la perspective de mourir de froid/de faim. Que du bonheur. Si, en plus, vous avez un peu le vertige, vous allez être crispés dans votre canapé, je vous l’assure !

Afin de ne pas tuer le suspens du film, je ne peux parler en détail des différents évènements mais je précise que malgré son minimalisme, les 1h32 de ce film se laissent très bien regarder ! Frozen joue tout simplement avec les peurs primaires des pauvres humains que nous sommes (vertige, froid glacial, nuit qui tombe, bruits bizarres…). Pas de créatures étranges, pas de fantastique, pas de magie…juste de la réalité vraie.

En ce sens, le trio d’acteurs campe des personnages assez banals, des jeunes loin d’être cons mais pas intellos pour autant, qui veulent juste profiter de leur journée avant de repartir vers leur quotidien respectif. Leurs rapports sont tout simplement humains sans être simplistes. Tu as le couple, un duo loin d’être mièvre. Tu as l’ami d’enfance, frustré de devoir supporter la copine de son pote mais pas bête au point d’être désagréable avec elle. La mise en situation est simple et tout simplement crédible. L’erreur humaine, on y croit.

Le réalisateur de Frozen a réussi l’exploit de placer trois personnages en pleine nature tout en nous donnant l’impression de voir un huis clos. Pas de grosses surprises mais un film qui tient la route, bien qu’un peu lent. J’aurais aimé un final un peu plus…fort, un peu plus intense mais bon, personne n’est parfait.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.