Critique La fille au révolver, Amy Stewart

9782264067920Résumé éditeur

Constance Kopp n’entre dans aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux sœurs, dans la clandestinité. Un jour, le propriétaire d’une fabrique de soie, belliqueux et puissant, renverse leur carrosse au volant de son automobile… Et ce qui n’aurait dû être qu’un banal litige se transforme en une bataille rangée avec une bande de voyous habitués au chantage et à l’intimidation. Mais elle pourra compter sur l’aide d’un shérif progressiste qui, dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, n’hésitera pas à lui confier un revolver et une étoile.

Mon avis

Le roman commence au début du 20ème siècle, précisément en 1914 alors que la Première Guerre Mondiale fait rage en Europe (bien que le récit nous ramène également régulièrement quelques années en arrière). Constance, Norma et Fleurette, sont trois sœurs célibataires, d’origine autrichienne et incarnent un peu le « fameux rêve américain », mais un rêve américain qui aurait pris l’eau car leur vie n’a rien de bien enviable. En parallèle, le chauffeur qui les percute avec sa voiture, soit Henry Kaufman, est riche et si ses affaires ne sont pas très claires, au moins lui apportent-elles un grand pouvoir.

Deux mondes qui n’ont pas grand chose à voir !

Le jour où Constance, l’aînée des sœurs, demande réparation pour cet accident, les choses dégénèrent ! Et c’est là que l’histoire prend un tournant original : pour les aider, le shérif local donne des armes aux trois femmes et fait de Constance, son adjointe !

Personnellement, je ne connaissais pas Constance Kopp et pourtant, elle ’fut quand même l’une des premières femmes shérif adjoints d’Amérique !

J’ai trouvé cette lecture très divertissante, le portrait de femme qui nous est fait ici est passionnant, d’autant plus quand on sait que son héroïne a réellement existé. On assiste à la lente transformation de Constance qui va peu à peu assumer la femme qu’elle est au fond d’elle et prendre ses distances avec le modèle féminin qu’on lui a toujours imposé.

Mêlant fiction et Histoire, La fille au révolver présente des personnages atypiques et est écrit dans un style agréable et fluide mais si l’histoire commence très fort, je n’ai pas pu m’empêcher d’être agacée par la redondance de certaines situations. Du coup, j’aurais aimé qu’il soit plus court car je pense qu’il en aurait vraiment gagné en intensité. J’aurais aimé plus de suspens et surtout, plus de tension.

111930292_o

6 comments

    • Audrey says:

      Pour ma part je me suis encore fait avoir car je pensais que ce livre était un polar pur et dur. Il y a eu un profond décalage entre l’image que j’en avais et ce que j’ai découvert. Cela reste une lecture très agréable mais je m’attendais à quelque chose de plus intense.

  1. lacavernedhaifa says:

    Je ne sais pas pourquoi, en lisant ta chronique, j’ai beaucoup pensé au personnage d’Adèle Blanc-Sec. Même si l’époque n’est pas la même, l’histoire différente, l’héroïne m’a fait pensé à elle. Une femme forte et de caractère. Pourtant, je me demande quel est le caractère de l’écriture ? Ce n’est pas quelque chose de burlesque ou de comique ? Ou bien est-ce un récit profond, un drame, une épopée ? Je n’ai pas trop saisie la teneur de l’écrit.
    lacavernedhaifa Articles récents…Les mots entre mes mains, de Guinevere GlasfurdMy Profile

    • Audrey says:

      On m’a pressée pour écrire la chronique (en fait j’avais oublié de la faire et j’ai dépassé largement la date souhaitée) donc je ne suis vraiment pas allée à fond dans mon avis. Je n’avais pas prévu de revenir sur le blog aujourd’hui car j’ai beaucoup de commandes à finaliser d’ici vendredi soir et j’ai du mal à tout gérer de front ^^ mais ce roman n’est absolument pas burlesque, je l’aurais précisé sinon car c’est quelque chose d’important 🙂
      Je ne connais pas vraiment Adèle Blanc Sec, j’ai vu le film je crois que ça fait longtemps à présent !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge