Critique Equalizer

Sortie : 1er octobre 2014

Malgré des journées bien remplies, j’ai trouvé l’occaz d’aller au ciné il y a quelques jours. Je suis allée voir Equalizer car je n’avais pas des masses de choix et parce que j’avais l’impression que c’était un film assez efficace. Après visionnage, mon verdict est clair : vous pouvez passer votre chemin !

L’histoire, c’est celle de McCall, un homme au train train bien huilé. Un homme banal. Enfin presque. Son passé mystérieux refait surface le jour où il rencontre la jeune Teri, une prostituée mignonne et fragile qui prend cher dans la gueule à cause de son mac russe et des gangsters qui l’accompagnent. Il décide alors de réagir et de remettre un peu de justice dans ce bas monde…

Après un début de film un peu mou, un début qui prend son temps pour nous montrer la routine de son personnage principal, nous plongeons dans l’action pure qui consiste à voir McCall défoncer les méchants. Au départ, j’ai apprécié le spectacle et la quête de rédemption d’un héros pas si ordinaire que ça. Disons qu’on oscille entre le polar le film d’action, ce qui donne un mélange, certes classiques, mais qui fonctionne toujours !

Puis arrive finalement cette sensation assez désagréable…une sensation de déjà vu. Ces mecs a priori insignifiants qui font preuve de certains talents dans la destruction et le meurtre, je n’ai pas d’exemple en tête mais j’avais l’impression de déjà connaître l’histoire ! A cela, j’ajoute le côté complètement abusé de certaines scènes 100% dopées à la testostérone. Attention j’arrive et je vais tous vous défoncer ! Vous êtes nombreux, vous êtes méchants, vous êtes des putains de russes mais moi, l’Américain, je vais vous faire la peau et je m’en tirerai avec une petite égratignure sur le bras !!!

A voir si vous aimez les films américains de base. Equalizer est l’adaptation d’une vieille série télé alors j’imagine qu’une suite est prévue ! Ca sera sans moi !

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.