Critique Effets secondaires

Sortie : 3 avril 2013

Quand j’avais vu la bande annonce d’Effets secondaires, le film m’avait fait envie. Quand je suis finalement allée le voir hier, j’avais oublié. Du coup, c’est vierge de toutes informations que j’ai découvert l’histoire. J’avoue qu’il est très difficile de parler de ce film sans en dire trop sur le pourquoi du comment. Vous l’aurez compris, Effets secondaires fait partie de ces films à retournements de situation qu’on apprécie vraiment qu’une seule fois (du moins, la saveur n’est jamais la même quand on les revoit).

En quelques mots, l’histoire tourne autour d’une jeune femme de 28 ans, Emilie. Alors qu’elle avait tout, elle a vu son homme rentrer en prison et sa vie dégringoler. Quatre ans plus tard, il sort de prison et tente de reprendre pied mais Emilie sombre à nouveau dans la dépression. C’est pourquoi elle rencontre Jon Banks, un psychiatre ambitieux et bourreau de travail. Il lui prescrit un tout nouveau médicament pour qu’elle reprenne goût à la vie. Un jour, la police retrouve Emilie couverte de sang, armée d’un couteau, avec le cadavre de son mari à ses pieds. Elle dit ne se souvenir de rien. On accuse le docteur Bank, et les médocs, d’être responsables de l’incident.

A mes yeux, Steven Soderbergh fait partie des réalisateurs qui comptent. Je suis loin d’avoir vu toute sa filmographie mais j’avoue avoir déjà fait l’impasse sur son film de 2012, Magic Mike dont le thème ne m’avait pas emballée. Peut-être devrais-je le tenter, après tout ?

Le début d’Effets secondaires est captivant et long à la fois. Captivant car bien joué, bien réalisé et parce que le propos, soit l’histoire de cette fameuse Emilie, génère bien des questionnements dans l’esprit des spectateurs. C’est également long car, quand on ne savait rien du film comme moi, on se demande où l’intrigue va aller. L’histoire est intéressante mais on ne comprend pas tout de suite le sens, d’où une certaine attente.

Dans un second temps, cette histoire étrange va se transformer en véritable thriller où les rebondissements sont nombreux. S’ils ne te retournent pas la tête pour autant, ils te forcent à considérer l’histoire sous un nouvel angle, ce qui relance ton intérêt.

Enthousiasmants au départ, ils sont parfois un peu abusés (cf les derniers agissements de Jon Banks). Cela est un peu trop facile par moment, tout s’enchaine trop bien mais on gobe l’histoire malgré tout. Le scénario est bien foutu, astucieux et loin d’être bancal. Si le film est sobre, il n’est pas austère ou ennuyant pour autant et les 1h46 sont passées rapidement. A mes yeux, la réussite de ce film est également due à un très bon casting, Jude Law et Rooney Mara en tête qui donnent vie à des personnages aux multiples facettes, et c’est rien de le dire !

Bref, vous l’aurez compris : je ne peux que conseiller Effets secondaires, un film intriguant où les histoires de manipulation et de trahison sont à l’honneur. Ce n’est pas un chef d’œuvre pour autant mais sans doute l’un des meilleurs films que j’ai pu voir au cinéma ces derniers temps.

4 comments

  1. zofia says:

    On l’a bien apprécié aussi et même en ayant vu la bande-annonce, je ne m’attendais pas du tout à un pareil retournement qui du coup place le film comme un thriller et non plus comme un film montrant les défaillances des labos pharmaceutiques (même si c’est un bon sujet). Je l’ai trouvé bien meilleur que Contagion d’ailleurs dont le sujet de départ peut sembler assez proche. Le casting est très bon, agréable à regarder, j’aurais apprécié encore plus voir un Jude Law acculé mais bon le pauvre ^^
    zofia Articles récents…Top 50 des livres du 20ème siècle, 3/42My Profile

    • petiteconne says:

      C’est un peu comme s’il y avait 2 films en un ^^ Enfin un film qui nous prend pas pour des débiles mentaux en nous proposant un scénario qui tient en deux lignes!
      Quant à Channing Tatum, j’ai envie de dire… bof ! En tant qu’acteur il est pas mal mais ça aurait pu être un autre que ça aurait été la même chose. Et physiquement… il me laisse indifférente aussi. Il est finalement sans charme et puis il a des traits grossiers ^^

Répondre à auroreinparis Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.