Critique Downton Abbey : saison 4 et 5

Je n’ai jamais oublié Downton Abbey mais, un temps, je l’ai laissée de côté. Au début de l’été, j’ai regardé la 4ème saison et fin septembre, j’ai pris le temps de passer à la 5ème. Étant donné que la 6ème et dernière saison est en train d’être diffusée, je me suis dit qu’il était temps de faire un petit article sur ces 2 saisons avant de passer à la suite ! Attention, ne lisez SURTOUT pas cet article si vous n’en êtes pas au même point que moi car je dévoile rapidement quelques faits se passant dans ces deux saisons !

downton-abbey-series-4-widowsSAISON 4

Nous sommes en février 1922, soit 6 mois après la mort de Matthew, le grand amour de (la méchante ^^) Mary. Inconsolable, cette dernière ne trouve presque pas la force de s’occuper, voire même de s’attendrir, sur son fils Georges. Elle finit pourtant par se remettre peu à peu et devra jongler avec différents prétendants qui n’attendent qu’une chose : qu’elle dise oui !! Les déboires de ce personnage me l’ont rendu un peu plus sympathique mais dans la saison suivante, Mary reviendra vite antipathique à mes yeux…

A part ça (et c’est déjà beaucoup), la série évoque bien des thèmes au cours de cette nouvelle saison. Il est question d’avortement avec Edith mais également des relations entre les blancs et les noirs grâce aux amours de Rose. La pauvre Anna, qui en avait déjà bien bavé à cause des ennuis de son mari est quant à elle victime d’un viol… Bref, autant vous dire que les épisodes sont vraiment bien remplis.

Je mettrai malgré tout un petit bémol sur la manière dont sont bouclées toutes ces sous intrigues. Toutes les histoires sont étouffées ou laissées de côté vite fait bien fait et les conclusions ne sont pas toujours très claires, ni très morales.

downtonchristmas-600x337

 

SAISON 5

Nous sommes à présent en 1924. Même si la société évolue à grande vitesse, le traumatisme de la seconde guerre mondiale est toujours là. Le temps passe et le temps des commémorations commence. L’Angleterre lèche ses plaies comme un chat revenu du combat et semble prête à repartir vers de nouvelles aventures… De ce fait, la famille est plus que jamais tiraillée par les traditions et l’arrivée d’une modernité à la fois enthousiasmante et inquiétante pour certains.

J’ai beaucoup aimé cette saison car elle est pleine de fraîcheur et de rebondissements…On sait qu’on est à un tournant pour tous les personnages, quelle que soit leurs conditions. Les « anciens » des domestiques commencent à songer à prendre leur retraite, et les plus jeunes pensent aussi à un autre avenir… Daisy se découvre donc un goût pour les études et délaisse un peu les cuisines, mais il y a aussi l’insolente Miss Bunton qui titille Tom, ce dernier commence à rêver à un futur en Amérique, Rose tombe amoureuse d’un jeune homme charmant…mais juif, et Edith, qui a accouché en secret de sa fille, est revenue avec à Downton.

Gros programme !8fSieKQ

A côté de ça, on a toujours notre fameuse Mary, toujours pas casée, qui hésite entre plusieurs hommes… Son personnage n’est pas très intéressant dans cette saison, elle n’évolue pas beaucoup et redevient d’ailleurs très piquante, notamment avec notre pauvre Edith… Cette dernière reste quand même ma préférée et à la longue, je suis agacée de la voir toujours aussi malheureuse. J’aurais aimé qu’elle cesse, un jour ou l’autre, d’être le vilain petit canard de la famille et j’espère que la saison 6 lui réserve de belles surprises.

Enfin, on peut aussi noter que les déboires du couple Bates continuent et se complexifient encore plus et le personnage de Rose, là depuis deux saisons (quand même !!) est toujours aussi superficiel. Elle est charmante mais tellement lisse qu’il est bien difficile de s’attacher à elle. N’oublions pas l’épineux problème des enfants : ils vivent à Downton mais on ne les voit JAMAIS ou presque du coup, ils n’ont aucun impact sur l’histoire. Vous allez me dire, ce ne sont que des enfants ! Certes ! Mais leurs parents n’ont pas l’air de se préoccuper beaucoup de leur sort comme s’ils étaient encore sur le bon vieux schéma : « laissons les boniches s’occuper de nos rejetons ».

En gros, cette saison 5 est très sympa mais ce sont TOUJOURS les mêmes personnages qui morflent… J’attends un peu pour me jeter dans la 6ème saison mais je sais d’avance qu’elle sera riche en émotions car il est toujours difficile de voir une série appréciable se terminer…

 

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge