Critique Donne-moi la main

Sortie : 18 février 2009

A l’époque de sa sortie, j’avais été très intéressée par ce film. J’en avais une mini affiche dans ma chambre d’étudiante bien que je ne sois pas allée le voir au cinéma. Je ne sais pas, il y avait quelque chose dans les yeux de ces jumeaux qui m’avait intriguée. Bien des années plus tard, j’ai eu l’occasion de le voir et je suis…extrêmement déçue.

Donne-moi la main raconte l’histoire d’Antoine et de Quentin, frères jumeaux. Une belle nuit, ils quittent leur père pour fuir jusqu’en Espagne où ils espèrent assister aux funérailles de leur mère qu’ils ont pourtant peu connue. Sur la route, ils vont se découvrir sous un nouvel angle et surtout, sa caractériser par leurs différences.

Ce film ne dure qu’1h20 à peine mais il est d’un profond ennui. Il faut attendre 6 minutes pour que le premier mot soit prononcé. Il faut attendre 20 minutes pour vraiment comprendre où l’histoire veut en venir et surtout, le pourquoi du comment de ce voyage. De plus, je ne m’attendais pas à cette superficialité et surtout, aux prestations lamentables des jumeaux qui passent leur temps à se faire la gueule (pas hyper nuancé, leur jeu d’acteur…). Peut-être suis-je la seule à m’être fait cette réflexion mais il n’y en a pas un pour rattraper l’autre tant ils jouent mal. En tous cas, je n’ai pas accroché alors que j’espérais juste être charmée par leur présence qui sonne malheureusement faux.

Malgré tout, il y a une petite ambiance perverse dans Donne-moi la main, un certain malaise qui plane grâce à l’évocation de la gémellité. Différents jusque dans leurs tendances sexuelles, ces jumeaux passent leur temps à s’opposer l’un à l’autre mais gardent constamment un œil sur leur double. Même quand celui-ci s’envoie en l’air. Grâce à cet effet de miroir, il y a une érotisation constante de leurs corps et de leur relation qui est un brin dérangeante.

Sous une lumière parfois irréelle, les frangins passent de lieu en lieu. Dorment dans la forêt, font du stop, rencontrent des filles…et des hommes. Mais on s’ennuie vite. J’ai trouvé qu’il y avait bien trop de clichés dans cette quête qui se veut initiatique. De poncif en poncif, on s’éloigne de l’émotion et je n’ai pas ressenti grand-chose pour ces jumeaux.

Malgré son côté vénéneux et dérangeant, Donne-moi la main n’a donc rien à voir avec le film que j’espérais.

4 comments

  1. auroreinparis says:

    C’est marrant j’ai vu ce titre quelque part, hier ou avant hier. Peut être dans les DVD chez mon copain, et je me disais que je connaissais  » Prête moi ta main » mais pas  » Donne moi la main ». Bon, et bien on ne le regardera pas !

    • Audrey says:

      Tu aimeras peut être ! Moi j’ai trouvé ça con et mal joué ! Jamais je n’aurais du aller plus loin que ma curiosité pour l’affiche mais j’ai lu des critiques très enthousiastes donc tu peux garder un peu d’espoir… qui sait ?

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.