Critique Des saumons dans le désert

Sortie : 06/05/2012

Note : 2/5

Le résumé : Fred et Harriet n’auraient eu aucune raison de se rencontrer…Aucune, mais le projet d’un richissime cheikh du Yémen va se charger de les réunir. La jeune chargée d’affaires et le scientifique vont se trouver embarqués dans une histoire folle :  introduire des saumons, ces poissons d’eau froide venus du nord, dans les rivières du Yémen… qu’il faudra également créer. Pour sûr, cette histoire ne sera pas de tout repos…

Ce que j’ai aimé : Moi, quand on parle de saumons, ça me donne faim dans la seconde. Sans en attendre beaucoup, je me suis dit que Des saumons dans le désert allait être sympa à regarder… Je suis également allée voir ce film pour son casting car je supporte Ewan McGregor et j’aime beaucoup Emily Blunt et Kristin scott thomas. Mention spéciale à la dernière qui apporte un peu de lumière à un film plutôt terne dans son rôle de femme prête à tout pour couvrir les intérêts et l’image du 1er ministre dont elle a la charge. Le film commence gentiement et nous montre les vies parallèles d’Harriet et de Fred, la première amoureuse jeune soldat qu’elle connait à peine et le second, en proie à un mariage qui prend l’eau. Les personnages sont sympathiques, on a envie de voir la suite alors on reste et on s’enfonce bien confortablement dans son fauteuil. On le regrettera par la suite…

Ce que je n’ai pas aimé : Que dire… Le sujet du film est absolument ridicule. Cela, les personnages embarqués le répètent souvent mais franchement, ça ne suffira pas à nous consoler. Emporter des saumons en plein désert…mais bien sûûûûr ! L’idée du siècle ! Je n’ai pas du tout aimé le personnage du cheikh, un mec très mystique, très métaphorique qui parle du pouvoir de la foi à qui voudra l’entendre. Il prend un malin plaisir à devenir le guide spirituel de nos deux protagonistes et ça, franchement, c’est lourd à la longue. J’avais l’impression d’être dans un Disney où on te fait bouffer de bonnes valeurs et de bons sentiments à chaque minute. L’histoire d’amour est…bête à se taper la tête contre le mur. Si on la voit arriver à l’horizon dès la première rencontre, on a du mal à la trouver crédible une fois qu’elle est amorcée. Le film dure 1h51 ce qui est tout simplement trop long pour ce qu’il a à dire. La première partie n’en fini pas si bien que quand le projet démarre vraiment, on en a déjà marre.

En bref : Des saumons dans le désert est un film qui plaira…aux moins cyniques d’entre nous. C’est franchement gentillet cette histoire, ça manque d’humour, de vitalité… Bref, je pensais lui mettre la moyenne au début mais j’ai été si heureuse de sortir de la salle de ciné que j’en ai baissé la note !

5 comments

  1. Clownface says:

    J’avais plutôt bien aimé le bouquin mais je voyais mal comment ils pouvaient le traduire en film. Apparemment, ils n’y sont pas arrivé… Tu avais aimé le livre ?

  2. Clownface says:

    C’est un auteur anglais pas super connu (il n’a que 2 ou 3 bouquins), là j’ai la flemme de chercher. Mais je me demande si je ne te l’avais pas envoyé ?

    • petiteconne says:

      Si ! C’est Partie de Pêche au Yémen.
      Je l’ai reçu quand j’avais une tonne de bouquins à lire. Mais elle arrive doucement à sa fin là, je vais le lire cet été du coup!

  3. Clownface says:

    Tu verras, la structure du bouquin est originale, c’est pour ça que je voyais mal comment ils pouvaient l’adapter sans en perdre la saveur, ou du moins, l’originalité…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.