Critique Mistress America, Noah Baumbach

Mistress-America-affiche

Sortie : le 6 janvier 2016

Mistress America a été réalisé par Noah Baumbach. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais j’ai finalement compris qu’il avait également très récemment réalisé While We’re Young (avec Ben Stiller et Naomi Watts), un film que je veux voir depuis un moment et que je n’ai toujours pas vu.

BREF !

Malgré sa simplicité apparente, j’ai beaucoup aimé Mistress America et je vous le recommande donc chaudement !

Mistress-America-1Résumé

Tracy a 18 ans et vient de débarquer à New York pour ses études. Studieuse et très littéraire (elle écrit même des nouvelles), elle peine pourtant à s’adapter à sa nouvelle vie. Pire encore : elle se sent très seule alors qu’elle rêvait d’une vie trépidante ! Sur un coup de tête, elle téléphone à celle qu’elle ne connait pas encore mais qui va bientôt devenir sa demi-sœur (la mère de Tracy va épouser le père de Brooke). Brooke a 30 ans, vit à Times Square, a plein de projets, plein de bonnes idées, plein de contacts un peu partout… Aux côtés de cette jeune femme extravertie et hyperactive, Tracy va enfin découvrir le New York dont elle rêvait.

Mistress-America-Matthew-Shear-and-Jasmine-Cephas-Jones

Mon avis

Ce qu’il y a de fort avec Mistress America, c’est qu’on est dans de la comédie… mais pas dans de la comédie bas de gamme. Mistress America est en réalité un film joyeux, moderne et à la fois, vraiment grinçant. Voire cruel avec certains personnages.

Nous rencontrons tout d’abord Tracy, une jeune femme plutôt banale dans son genre, pas vraiment le genre de fille populaire que tout le monde connaît et admire. Elle cherche à se faire accepter dans un cercle littéraire de la fac mais peine à trouver le sujet qui lui permettra d’écrire LA nouvelle nécessaire à son admission.

Elle va finalement trouver l’inspiration aux côtés de Brooke, une trentenaire mondaine, pleine d’imperfections, un brin superficielle, pas mal égoïste… mais qui, une fois le vernis craquelé, apparait surtout comme une femme vulnérable.

D’un côté nous avons une fille de 18 ans, naïve, qui se cherche mais qui a toute sa vie devant elle et de l’autre, une femme de 30 ans qui a déjà un peu vécu, qui a connu pas mal de désillusions… et qui se révèle très douée pour faire l’autruche.

Le duo formé par les deux actrices est excellent, les dialogues sont bien écrits, savoureux et certaines scènes sont vraiment sympathiques…bien que tout ne soit pas forcément d’une grande originalité non plus…

kirke

En bref,

Si vous aimez les films indépendants américains, les films dans l’air du temps, vous aimerez Mistress America. Le film a un charme fou et dure à peine 1h24 : rapide et efficace (mais absolument pas bâclé), il ne peut ni vous ennuyer, ni vous lasser ! J’adore !

4 comments

Répondre à Audrey Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.