Critique Dark Shadows

Sortie : 09/05/2012

Note : 3.5/5

 

Le résumé : En 1752, Joshua et Naomi Collins ont quitté l’Angleterre avec leur jeune fils Barnabas afin de commencer une nouvelle vie en Amérique. 20 ans plus tard, Barnabas est un jeune homme chanceux, riche, séducteur et puissant…. Jusqu’à ce qu’il brise le cœur d’Angelique Bouchard, une sorcière. Vexée, cette dernière le change en vampire et l’enferme sous terre. 200 ans plus tard, Barnabas est sorti de son cercueil et part découvrir le monde…ou plutôt retrouver les membres les plus récents de sa famille.

Ce que j’ai aimé : Ces derniers temps, il est à la mode de cracher sur Tim Burton ou plutôt de sortir la bonne vieille phrase qui, dans n’importe quel contexte m’agaçe énormément, la fameuse « C’était mieux avant ! ». S’il est vrai que Dark Shadows ne vaut pas un Sleepy Hollow ou un Edward aux mains d’argent, il relève un peu le niveau. Oui, on retrouve la patte et l’univers de Tim Burton beaucoup plus facilement que dans ces deux derniers longs métrages. J’ai tout d’abord aimé aller au ciné pour voir un Tim Burton. Cela fait des années que je n’en loupe aucun sur grand écran et à chaque fois, c’est pour moi un évènement. J’avais vu la bande-annonce, j’ai vu le casting et j’ai foncé. Je n’ai pas été déçue. Dark Shadows est un film splendide, des paysages aux costumes en passant par les fantômes et les visages qui se craquellent. Les personnages sont excellents, hauts en couleurs. Eva Green en sorcière-amoureuse-vénéneuse est à tomber à la renverse, je savais que c’était une bombe mais là… Quelle satisfaction de la voir dans un Tim Burton, un univers qui lui convient parfaitement à mes yeux ! Enfin, que dire de la BO 100 % seventies ? Elle donne beaucoup de charme au film et on saura apprécier la vraie/fausse reconstitution de ces années-là dans les détails disséminées, de ci de là, dans un univers qui reste pourtant très gothique.

Ce que je n’ai pas aimé : La fin, peut-être un peu cliché. Le dernier Tim Burton est surtout coupable d’avoir un scénario moyen moyen. La première partie est jubilatoire ! Imaginez : un mec vient de passer 200 ans sous terre et débarque en plein dans les soixante dix… pour lui, ça devrait être un vrai bouleversement ! Dans Dark Shadows, on passe finalement assez vite sur cet aspect-là des choses pour se concentrer sur les histoires d’amour, contrariées ou non, et les histoires de vengeance. À mes yeux, Barnabas s’intègre bien trop vite et la première partie du film est bien trop rapide… j’ai eu l’impression que l’on passait à côté de quelque chose…et c’est quand même très dommage.

6 comments

  1. auroreinparis says:

    Youpiii ca marche !
    Exactement le même avis ! Événement car c’est Burton, très beau film avec splendide casting et personnages fantasques mais trop raide et un peu trop explosif au détriment du scénar !

    • petiteconne says:

      C’est vrai qu’il y a du grand spectacle… ça ne m’a pas dérangée mais je sais pas si les effets spéciaux sont vraiment en adéquation avec l’univers de Burton finalement…

  2. Roodkapje says:

    Après visionnage, le film est sympathique. J’ai aimé les images, la BO, le jeu des acteurs, après en défaut oui le scénario (même si le choix des années 70 est une bonne idée!), très convenu. Un manque de folie

  3. zofia says:

    Après Alice aux pays des merveilles, de toutes façons ça allait forcément être mieux !! J’ai bien aimé l’humour du film. Il est super beau, travaillé, le manoir fait hyper envie. J’ai juste trouver le coup avec la fille de la famille un peu trop gros…
    Et Josette c’est quand même carrément ridicule comme prénom !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.