Critique Cracks

Inutile de zieuter avec frénésie votre programme ciné, Cracks n’est pas à l’affiche et pour cause : il est sorti en 2009. Il s’agit de l’adaptation du roman de Sheila Kohler. A l’origine, l’intrigue se passait en Afrique du sud. Pour le film, elle a été transposée en Angleterre.

images

Ce film nous plonge dans les années 60, au cœur d’un pensionnat pour jeunes filles retiré du monde. Di et ses amies ne voient personne d’autre que leurs camarades de classe et leurs profs. Parmi ces derniers, Miss G fait figure d’exception : belle, mystérieuse, cultivée… Les filles l’idolâtrent complètement et boivent toutes ses paroles.

Ce qu’elles aiment par dessus tout ? Les récits de voyage de Miss G qui dit avoir parcouru le monde et eu de nombreuses liaisons passionnées. Quand Fiamma, une nouvelle élève arrivée d’Espagne, débarque à l’école, ce bel équilibre s’écroule. Plus mature, plus expérimentée, elle ne se laissera pas manipuler…

cracks03

Cracks est réalisé par Jordan Scott qui n’est autre que la fille de Ridley. Elle n’a rien réalisé depuis ce film… je ne sais donc pas ce que vaut son travail sur le long terme. Dommage, car je suis certaine qu’elle aurait pu faire des merveilles.

Ce premier long métrage est, sans conteste, très beau même s’il souffre de quelques longueurs et malheureusement, d’un contenu trop convenu. On comprend vite les enjeux du film, on comprend vite que cette histoire va mal se terminer et on comprend vite pourquoi. Du coup, même si le final est assez terrible, on ne peut pas dire qu’il soit bouleversant.

Il se regarde avec plaisir malgré tout, soyez-en sûrs !

tumblr_lgduviik0f1qzvm5io1_1280Pas d’hommes dans le casting de Cracks, ce qui ne rend pas le film moins sensuel, loin de là. Les jeunes filles idolâtrent Miss G comme une adolescente peut admirer une femme à laquelle elle voudrait ressembler…et cette attraction est réciproque car Miss G est attirée physiquement par sa nouvelle élève. L’ambiguïté sexuelle des personnages est assez intéressante et traitée de manière délicate par la réalisatrice. Ce n’est pas tapageur, juste suggéré.

cracks-2009-18072-99328291

Si j’ai accueilli ce charmant dvd dans ma collection, c’est évidemment pour Eva Green (vous ne l’auriez pas deviné, hein ? ^^). Elle incarne évidemment la fameuse Miss G et elle a tout ce qu’elle faut pour être convaincante dans ce rôle : la beauté mais également ce petit truc inquiétant, troublant, voire « malsain » qui lui permet d’être crédible dans ses entreprises de manipulation.

En effet, Miss G sait qu’elle exerce une vrai fascination sur ses élèves, elle aime ça et mieux encore : elle en joue. Quand Fiamma débarque, elle se sent immédiatement attirée par la jeune fille et pour cause : Fiamma vient d’un pays étranger, elle est charmante et surtout, on dit qu’elle a une liaison avec un jeune homme, ce qui la rend hautement intéressante pour une brochettes de filles qui rêvent des hommes à défaut de pouvoir en côtoyer au quotidien.

Si elle est manipulatrice, menteuse, hypocrite et quelque part, terriblement malsaine, Miss G est également une femme moderne. Elle pousse constamment ses petites élèves à se dépasser (notamment par le sport et le plongeon), à aller plus loin, à avancer… Elle voudrait qu’elles deviennent des femmes indépendantes et surtout pas de simples femmes au foyer… alors qu’elle n’a jamais elle même quitté l’île où elle a suivi des cours puis enseigné. Mais ça, c’est une autre histoire !

1350

En conclusion : j’ai bien aimé Cracks car j’ai aimé son casting, son décor et son atmosphère étrange et envoutante de conte morbide. J’ai également apprécié la dimension psychologique du film, l’évolution dramatique des jeunes filles et bien évidemment, la complexité du personnage incarné par Eva Green…

J’aurais quand même aimé qu’il y ait un peu plus de tension entre les personnages… Le scénario est quand même un poil trop léger et aurait gagné à être plus étoffé.  Le film est particulièrement lent et donc, pas vraiment tous publics ! Si vous aimez l’action, le grand spectacle… passez votre chemin !

4 comments

  1. sanasan says:

    Le pitch me fait penser à un film dans lequel a joué Julia Roberts (je n’arrive pas à me souvenir du titre). Bon, il était beaucoup plus « politiquement » correcte » que celui-ci… Pas d’ambiguité sexuelle, pas de psychologie poussée des personnages mais distrayant à défaut d’être un chef d’oeuvre.
    sanasan Articles récents…Mariée et Soumise Elisabeth MossMy Profile

    • Audrey says:

      Non je n’ai pas le livre et ne compte même pas le lire en fait… le film se suffit vraiment à lui même. Et puis j’aime le fait que ça se passe en angleterre… je suis pas sure que les paysages africains me parlent autant ! D’où la peur d’être déçue. Mais si je tombe dessus un jour, pourquoi pas ! En tous cas, ce n’est pas une urgence.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge