Critique Cher Mr Darcy, Amanda Grange

Je fais partie des lectrices généralement très indulgentes avec les austeneries. Peut-être parce que, tout en les aimant malgré tout, je ne les prends pas vraiment au sérieux. Pour moi c’est juste du divertissement, un moyen de retrouver un univers bien particulier… mais jamais je ne m’attends à trouver des histoires à la hauteur de celles de Jane Austen.

Vous le savez peut-être, mais c’est Amanda Grange qui écrit les pensées les plus intimes d’une poignée de héros austeniens (Darcy, Colonel Brandon, Knightley, Capitaine Wentworth) dans le cadre de journaux. Je n’en ai lu aucun. Ici, nous ne sommes pas dans les journaux intimes mais dans des lettres et si on y trouve beaucoup de missives envoyées par des hommes, les femmes prennent également la plume.

On est donc dans une réécriture épistolaire d’Orgueil et préjugés.

CherMrDarcyJe trouvais le principe super sympa et j’ai commencé Cher Mr Darcy dans la joie et la bonne humeur et je crois que ma lecture a été plutôt agréable dans l’ensemble… (même si j’avais l’impression de jamais voir arriver la fin).

Ma partie préférée ? Le début !

Les échanges de lettres proposés par Amanda Grange commencent AVANT le début de l’intrigue imaginée par Jane Austen. Ils portent sur des événements auxquels les lecteurs n’ont jamais assisté comme la mort du père de Darcy, le départ des voisins des Bennet (qui proposent Netherfield à la location, une offre à laquelle Charles Bingley répondra, comme on le sait), la fugue de Georgianna avec Wickham… 

J’ai trouvé ça assez distrayant.

Par la suite, j’ai aimé que l’auteur mettent les personnages secondaires sur le devant de la scène. On a en effet l’occasion de lire de nombreuses lettres envoyées par Charlotte Lucas, Mary Bennet, Georgianna… autant de personnages qu’on ne suivait que de loin dans le roman de Jane Austen. Leurs réflexions, leurs petites histoires et leur point de vue apportent un nouvel éclairage sur l’histoire. J’ai tout particulièrement savouré les lettres de Caroline Bingley, toujours aussi détestable !!

Là où j’ai été plus déçue, c’est en lisant la correspondance masculine et plus particulièrement les lettres envoyées par Darcy. Sa manière de s’exprimer, les mots employés, son côté presque fleur bleue quand il parle de Lizzie… j’ai trouvé ça souvent un peu ridicule je dois dire, si ce n’est maladroit.

La plume d’Amanda Grange manque souvent de subtilité.. mais n’est pas Jane Austen qui veut !

La suite de ce roman épistolaire (et surtout son dernier tiers) a été, à mon goût, plombé par trop de longueurs pour que j’en sorte complètement satisfaite. Je reste malgré tout contente de ce petit voyage au cœur d’Orgueil et préjugés car j’ai été divertie en douceur.

3 comments

  1. sanasan says:

    Oui voilà !! tu as tout résumé 🙂 Quand on lit ce type de roman, je pense qu’au delà d’une réécriture fantastique des oeuvres de Jane Austen, on recherche avant tout à se divertir et retrouver les protagonistes sans forcément trop de prise de tête !! Après, on est jamais à l’abris d’une excellente surprise. Pour ce qui concerne les austeneries que j’ai lu jusqu’à présent, ceux d’Amanda Grange n’en font pas partie 🙂
    sanasan Articles récents…Escapade irlandaise… suite et fin…My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge