Critique Café society, Woody Allen

Cafe-society-affiche-e1461306355300Sortie : 11 mai 2016

Je suis allée voir le dernier Woody Allen sans savoir de quoi il était question. J’avais à peine une vague idée de l’époque et du casting. Des fois, c’est agréable d’aller au ciné en toute naïveté, non ? Quelle que soit l’histoire, je serai de toute manière allée le voir !

cafe-society-bandeau

Résumé allociné

New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d’étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l’engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n’est pas libre et il doit se contenter de son amitié. Jusqu’au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l’horizon s’éclaire pour Bobby et l’amour semble à portée de main…

Mon avis

Je n’avais jamais vraiment fait attention à Jesse Eisenberg avant de le voir dans The Double (où il joue notamment avec  sa chère et tendre Mia Wasikowska, oui encore elle ^^). Depuis je l’aime plutôt bien et j’étais plutôt curieuse de le voir chez Woody Allen. Je l’ai évidemment beaucoup aimé dans le rôle de Bobby, je trouve qu’il a beaucoup apporté à un personnage qui, au début du film, est terriblement touchant/maladroit/naïf.

Cela fait pas moins de trois fois que Jesse donne la réplique à Kristen Stewart, une actrice que j’aime beaucoup aussi, qui a fait bon nombre d’excellents films avant le fameux Twilight auquel il est vraiment dommage de la réduire (je dis ça car c’est un discours que j’ai souvent entendu). J’ai suivi sa filmo avec attention ces dernières années et je trouve que Woody lui a offert son premier rôle de femme/fille plus mature… Elle a quand même 26 ans mais à mes yeux, au ciné, elle joue les éternelles adolescentes.

Blake Lively n’a finalement qu’un très petit rôle dans ce Allen. On ne peut pas dire que je sois une fan ultime de l’actrice mais je l’ai trouvé charmante dans son rôle. Bonnasse, forcément. Mais vraiment charmante. J’ai beaucoup aimé la scène où elle rencontre Bobby.

241235

Quant au reste du film et bien on peut dire que Woody Allen revient à ce qu’il sait faire de mieux : les dialogues sont plein de finesse, la dérision et ce fameux humour humour pince-sans-rire sont au rendez-vous, la photographie est admirable, la reconstitution historique enthousiasmante, l’atmosphère des années 30 bien rendue, la musique est toujours utilisée à point nommé… Rien à voir avec les films en demie teinte qu’il nous a servi ces dernières années.

Cela dit, là où certains se sont sentis transportés par l’histoire et enthousiasmés de A à Z, je n’ai été qu’agréablement divertie. Je suis sortie de la séance heureuse de ne pas encore sortir le fameux « Et ben ! C’est pas son meilleur à Woody » mais pas forcément en extase pour autant. Depuis Minuit à Paris, Woody ne m’a pas convaincue à 100 %.

Pourquoi ? Peut-être parce que le coup du triangle amoureux, le coup du frère gangster, le coup du jeune homme-chevreuil  qui devient un homme de poigne (car notre Bobby vit un véritable parcours initiatique entre le début et la fin du film), tout cela m’a paru vu, revu et rerevu. Certes, Woody nous ressort toute la formule avec brio car ses personnages sont attachants et son sens dramatique, toujours aiguisé mais bon, pas une fois Café Society ne m’a surprise. Woody Allen connaît les ficelles du métier, il connaît les secrets d’une bonne histoire mais le rythme de croisière adopté dans son dernier film est plaisant, charmant sans être totalement transcendant à mes yeux.

7 comments

    • Audrey says:

      Difficile d’en parler ici sans en dire trop mais en effet, on peut considérer que la fin est étrange, voire inexistante… J’en ai pourtant bien vu une, de fin, mais bon… c’est sûr qu’elle est pas satisfaisante !

    • Audrey says:

      Quel que soit le casting, je trouve qu’il propose toujours quelque chose d’intéressant… Ce ne sont pas mes acteurs préférés à l’affiche mais ils ont tous très bien fait leur taf !

  1. Aurore says:

    Complètement d’accord avec toi pour Kirsten Steward, je crois bien que c’est son premier rôle de femme. Cependant malgfré sdes 26 ans, elle a une bouille de femme enfant, ça lui colle à la peau ! Je les aime bcp tous les deux, ensemble, elle et Jesse ^^

    J’ai été plus emballée que toi, je suis vraiment sortie très enthousiaste de ce café society même si d’autres films m’auront bien plus marquée dans sa filmo.
    Aurore Articles récents…Mon expérience de trekking dans la province de Chiang Mai, Thaïlande.My Profile

    • Audrey says:

      Je suis allée voir ce film avec mon chéri et une amie et comme toi, ils ont été très très emballés. Moi un peu moins mais j’ai quand même apprécié l’expérience ! 🙂 Surtout après celui de l’année dernière qui ne m’avait vraiment pas beaucoup plu !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge