Critique Cadavre exquis

Après avoir découvert la série Joséphine, j’ai décidé de tester ce que valait la première vraie bd de Pénélope Bagieu, autrement dit, sa première bd avec une histoire longue. Cadavre exquis est une bande dessinée plutôt courte qui nous raconte l’histoire de Zoé, une jeune femme qui n’aime pas son quotidien.  Hôtesse d’accueil dans les salons, elle vit avec un mec assez con qui passe ses journées devant la télé et n’a pas vraiment d’amis. Et puis surtout, elle se plaint tout le temps. Sa rencontre avec Thomas Rocher, un écrivain en mal d’inspiration lui redonne un peu espoir mais elle ne tarde pas à se poser quelques questions sur ce dernier car il vit cloitré et semble avoir peur de l’extérieur…

Cadavre exquis se lit très rapidement et avec un certain plaisir. L’histoire est prenante et on se prend immédiatement d’affection pour la jeune Zoé qui est à la fois blasée et pétillante. Quand elle croise la route de Thomas Rocher, elle est persuadée que sa vie va prendre un nouveau tournant et finalement, c’est assez vrai même si ce n’est pas vraiment ainsi qu’elle l’imaginait ! Impossible d’en raconter plus sur l’histoire sans dévoiler des informations capitales sur l’intrigue. Mieux vaut découvrir les évènements par soi-même…

Quant aux dessins et bien ils sont fidèles à l’univers de Pénélope Bagieu, c’est-à-dire très colorés. L’ensemble est donc agréable à lire. En bref, Cadavre exquis est une bande dessinée charmante et légère. Je regrette la fin que je n’ai pas trouvée si originale que ça mais l’ensemble tient la route. Je ne suis pas convaincue à 200% car je préfère les bd plus sérieuses et plus travaillées mais j’avoue que je n’ai pas lâché cet ouvrage avant de l’avoir terminé, c’est quand même la preuve que j’ai aimé !

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.