Critique Le brouillard tombe sur Deptford, Ann Granger

Résumé

Londres, époque victorienne. Par une froide nuit de novembre, le docker Harry Parker trébuche sur un cadavre dans une ruelle de Deptford. Que venait faire Mme Clifford, si chic, si bien vêtue, dans cette partie peu fréquentable de la ville ? Chargé de l’enquête par Scotland Yard, l’inspecteur Ben Ross ne trouve aucun témoin. De son côté, sa femme Lizzie tente d’étouffer un scandale : Edgar Wellings, un ami de la famille, souffre d’addiction au jeu. Mais le pire reste à venir : Wellings semble être le dernier à avoir vu Mme Clifford vivante… Et que penser de son excellente raison de la tuer ?

Mon avis

Le brouillard tombe sur Deptford a été une bonne lecture, pour deux choses :

  • La peinture de la société victorienne qui est, comme toujours, extrêmement poussée, intéressante, réaliste. Elle donne une véritable épaisseur à l’œuvre. Des quartiers les plus mal fréquentés aux belles demeures en passant par la petite maison de Ben et Lizzie, on est vraiment immergé dans le Londres de cette fin de 20ème siècle. Vous imaginez à quel point ça me plait !
  • L’enquête m’a également parue bien menée. Pas forcément super originale ou super compliquée, mais c’est toujours le cas avec Ann Granger, mais suffisamment intéressante pour que j’ai envie de connaître la fin (malgré une certaine langueur dont je reparle plus loin). Comme toujours, le roman est partagé entre la voix de Lizzie et celle de Ben que l’on suit dans leurs recherches. J’ai aimé le fait que Lizzie soit très présente et que son intervention dans l’enquête de son mari ne soit pas tirée par les cheveux, mais plutôt naturelle.

Par contre, j’ai trouvé le roman assez plat. Il y a moins d’humour que dans les tomes précédents (bon c’était pas de la franche rigolade mais quand même), l’enquête tourne longtemps à vide et ça manque cruellement de peps. Le roman manque d’amour aussi, car Ben et Lizzie pourraient bien être frère et sœur, ça serait la même chose… En somme, le contexte historique est bien et l’histoire correcte mais le roman manque de charme et de ce petit quelque chose qui te fait dire oui, c’est un super roman ! Par contre, j’ai trouvé la fin de ce nouveau tome assez sombre, ce qui m’a bien plu. L’auteure insiste sur les injustices dont sont victimes les plus pauvres et est ainsi parvenue à me toucher. Mais seulement dans les dernières pages…

En bref,

Ce nouveau Ann Granger m’a permis de passer un bon moment de lecture mais ne m’a pas passionnée. Je ne quittais pas mon roman à regrets et à certains instants, j’ai dû me « forcer » un peu pour avaler les pages histoire de le finir sans trop trainer. Je n’aime pas trop cette sensation. Est ce que j’ai trop lu d’Ann Granger ? Est ce que j’ai trop lu de polars victoriens mettant en scène un couple d’enquêteurs ? En tous cas, cette lecture m’a donné envie de relire des Anne Perry, ce que je vais faire sans tarder !

6 comments

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    On a échangé rapidement sur Instagram concernant ce roman. 😉 J’attendais ton avis avec impatience… dommage que ce roman n’ait pas complètement répondu à tes attentes. Tu me donnes cependant envie de m’y plonger à mon tour. Certainement un livre qu’on retrouvera vite sur mon propre blog ! 🙂 La couverture me plaît déjà beaucoup.
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…Quel Pétrin ! : Faute de Blé, la Boulangère a des Idées ; Céline BarréMy Profile

    • Audrey says:

      Depuis quelques temps Ann Granger ne déçoit un peu… mais je ne pense pas que ce sentiment s’étende à tous ses lecteurs (heureusement pour elle) donc peut être que tu trouveras ton bonheur malgré tout ! 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge