Critique Blanche Neige et le chasseur

Sortie : 13/06/2012

Note : 3.5/5

Le résumé : Blanche Neige vivait une vie heureuse entre sa mère et son cher papa, un roi aimé de tous. Puis sa mère est morte. Son père épousa en secondes noces la belle Ravenna, une sorcière machiavélique et cruelle qui l’assassina sans tarder afin d’être la seule à gouverner. Ce qui devait arriver, arriva : le royaume de Tabor, vampirisé par une femme aux ambitions les plus troubles, se mit à mourir à petit feu. Plus de nature, plus de joie mais des habitants qui crèvent de faim et une Blanche Neige enfermée en haut d’un donjon. Le jour où Ravenna apprit qu’elle n’était plus la plus belle du royaume signât l’arrêt de mort de Blanche Neige…

Ce que j’ai aimé : Beauté, jeunesse éternelle, rivalité… Dans ce film, on retrouve tous les grands thèmes qui étaient présents dans le conte de Grimm. Au fil du film, je me suis amusée à faire le parallèle entre le conte et le film : la situation initiale, la fuite, le passage par la forêt, la rencontre avec le chasseur…puis j’ai lâché l’affaire car le film prend un virage qui le détache complètement de l’histoire de base. C’est vrai. Si, dans la version originale, le chasseur laisse partir Blanche Neige, il ne s’allie pas à elle, que je sache ! On peut dire que cela fait son charme et toute son originalité. L’histoire, quand l’on pensait déjà connaître, nous entraine sur des chemins que l’on ne pensait même pas parcourir. Ce Blanche Neige est très épique, avec des combats en armures, des courses poursuites dans des forêts infâmes…à grands renforts de supers décors et d’effets spéciaux très très biens réalisés. À la base, j’étais loin de penser que Kristen Stewart était faite pour jouer Blanche Neige mais elle a l’avantage d’en prendre l’apparence sans tomber dans les clichés de la beauté trop parfaite, trop lisse. Cependant, c’est Charlize Theron qui mérite toute notre admiration. Elle campe une Ravenna hystérique, colérique et orgueilleuse et sa cruauté extrême nous glace le sang…

Ce que je n’ai pas aimé : J’avoue que j’ai vu ce film dans un état de fatigue intense qui m’a légèrement gâché la séance. Cela étant, mon envie de rentrer me coucher n’était absolument pas due au film qui, je pense, était sans temps mort bien qu’un poil trop long quand même. Cependant, si je pouvais faire quelques critiques, je dirais que les scénaristes ne se sont pas foulés car l’histoire de Blanche Neige et le chasseur est vraiment sans surprises. Le chemin est bien balisé et il est très facile de deviner à l’avance quelles seront les prochaines étapes…Cela est d’autant plus flagrant dans la deuxième heure, la première partie du film étant bien plus passionnante à mes yeux. J’ai également trouvé qu’il n’y avait pas assez d’émotions et que l’on éprouvait peu d’empathie pour les personnages.

En bref : Blanche Neige et le chasseur est un film spectaculaire qui a sans doute plus soigné la forme que le fond. Cela étant, les images de cette belle épopée aux accents féériques et sombres sont magnifiques, le tout est très épique et il a l’avantage de ne pas être en 3D ^^

2 comments

    • petiteconne says:

      J’ai bien envie de voir The dictator moi aussi. J’avais vu une bande annonce qui faussait pas mal la perception du film mais finalement, ça a l’air plus intéressant que prévu!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.