Critique Black-out, John LAWTON

51dxkzfbopl-_sx301_bo1204203200_Résumé éditeur

Londres, 1944. Alors que la Luftwaffe fait son assaut final sur la capitale britannique déjà exsangue, les Londoniens se précipitent dans les rues, cherchant un abri souterrain au cœur de la ville obscure. Lorsque le calme revient, d’autres horreurs refont surface… Un bras coupé est découvert par un groupe d’enfants jouant sur un site bombardé de l’East End ; et lorsque le sergent détective Frederick Troy de Scotland Yard arrive sur les lieux, il devient évident que le corps démembré n’est pas l’œuvre d’une fusée. Troy parvient à relier le bras coupé à la disparition d’un scientifique réfugié de l’Allemagne nazie. Il déterre alors une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d’un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides, d’agents secrets et de femmes mystérieuses.

Mon avis

Ce roman mêle à la perfection reconstitution historique, puisque nous sommes en plein bombardements de la seconde guerre mondiale et enquête puisque l’auteur nous propose également une série de meurtres à résoudre.

L’enquête en question est menée par Troy, un homme plein de ressources, malin mais pas insubmersible pour autant. En quête d’identité, il va se faire malmener, blesser mais heureusement, des femmes l’attendent sur son chemin pour lui permettre de faire des pauses (et plus, si affinités).

Bon, concernant le polar, je ne vais pas trop vous en dire mais sachez que l’affaire est complexe et qu’à bien des niveaux, cette histoire flirte avec le roman d’espionnage. Des savants allemands, une bonne poignée de russes, une pincée de services secrets américains et on obtient une ambiance bien lourde et bien dangereuse.

Les personnages sont globalement hauts en couleur, certains sont très attachants, d’autres mystérieux, pas forcément très sympathiques mais le gros point fort de Black-out est la reconstitution historique du Londres apocalyptique de février 44. Très intéressant pour les amateurs du genre !

Malgré toutes ces belles qualités, ma lecture de ce roman n’a pas été ponctuée que de soupirs extasiés. Vous savez comme je déteste les longueurs, les intrigues qui tournent en rond, tout ça… On peut y trouver un charme de temps en temps mais dans un polar, c’est tout simplement agaçant ! Là, ça piétine, ça piétine ! Puis bon, l’époque n’est pas trop ma tasse de thé non plus…

En bref, je pense que je n’étais pas forcément la mieux placée pour apprécier ce roman mais cela ne veut pas dire qu’il ne plaira pas à d’autres. Il y a plein de bonnes choses, du suspens, un personnage principal plutôt intéressant… A découvrir !

111930292_o

 

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge