Critique Birdsong

Mon intérêt pour les fictions historiques s’arrête à la fin du 19ème siècle et j’évite tout particulièrement les histoires qui se passent durant la 1ère et la 2nde guerre mondiale. Non pas que ça ne m’intéresse pas. Juste que c’est peut-être trop récent pour que ça ne me « stresse » pas terriblement. Et puis vous le savez peut-être si vous me lisez souvent mais je n’aime pas les histoires trop tristes et généralement, les films/séries/romans de guerre ont leur lot de morts et de souffrances…

La période de Birdsong ne me disait donc rien qui vaille. Je l’ai principalement regardé pour son casting : Eddie Redmayne, Clémence Poésy et Matthew Goode.

91szK1cb1JL._SL1500_Résumé

Entre 1910 et 1916, Stephen Wraysford va vivre une passion tumultueuse avec Isabelle Azaire avant que la 1ère Guerre Mondiale vienne tout bouleverser. Les deux amants vont devoir traverser de rudes épreuves alors que des combats violents et sanglants font rage autour d’eux…

slideshow_10Mon avis

Birdsong se présente sous la forme de deux épisodes et dure 3 heures.

Je ne vais pas maintenir le suspens plus longtemps mais je n’ai pas spécialement apprécié Birdsong. Je ne sais pas ce que vous avez pensé de votre côté mais j’ai été vite fatiguée par les constants aller retour dans le temps. On passe constamment des champs de bataille aux souvenirs de Stephen et à la longue, le récit s’en trouve affaibli. Du moins, c’est mon ressenti.

Physiquement, Eddie Redmayne (dont c n’est pas forcément le meilleur rôle) et Clémence Poésy (qui m’a semblé à côté de la plaque par moment) font un très beau couple. Mais je n’ai pas trouvé qu’il y avait de réelle alchimie entre eux. Ils ne m’ont pas passionnée et leur histoire d’amour ne m’a pas chamboulée. Peut-être aussi parce que je n’ai pas eu le moindre coup de cœur pour les deux personnages. Je les ai trouvé réalistes, plein de contradictions et loin d’être lisses mais pas attachants pour autant.

Malgré une réalisation que l’on pourrait qualifier de très classique, ce téléfilm en deux parties a l’avantage d’être assez bien filmé. J’ai trouvé l’image belle, certaines scènes sont très esthétiques, la lumière est magnifique (enfin pas forcément la lumière dans les tranchées, je parle surtout des moments où Stephen et Isabelle sont ensemble) et c’est agréable pour les yeux.

Si on ajoute à tout ça un contexte historique qui ne me correspond pas, on obtient un visionnage assez mitigé !

6a00e54ee7b64288330168eb0eec06970c-500wi

Suis-je passée à côté de l’histoire ? Birdsong n’a pas été le coup de cœur que j’attendais. Je suis peut-être un peu dure car j’en attendais beaucoup plus mais je l’ai finalement trouvé un peu « plat ».

6 comments

  1. Kitsy says:

    Moi aussi je m’arrête au XIXème siècle en général pour les mêmes raisons que toi. Je suis assez intriguée par Birdsong donc je regarderais pour me faire une idée mais je pense que mon avis sera similaire au tien. Mais j’aime assez les deux acteurs, donc bon, soyons fous XD.
    Kitsy Articles récents…Versailles (Elizabeth Massie)My Profile

    • Audrey says:

      C’est un téléfilm qui date de 2012 donc bon, ne pas en avoir entendu parler n’est pas forcément étonnant ! 🙂 Je ne te le conseille pas particulièrement mais bon, comme toujours, c’est mieux de se faire son avis perso !

  2. sanasan says:

    Regardé principalement à cause de la présence d’Eddie Reydmaine et malgré la présence de Clémence Poesy que je n’aime pas du tout 🙂 Et comme toi je l’ai trouvé assez fadasse et sans vraiment de profondeur. Je n’ai pas du tout été touchée par le jeu des acteurs… Ni par l’histoire d’amour d’ailleurs 🙂
    sanasan Articles récents…Le journal de Léa Jaune de Frédérique HespelMy Profile

    • Audrey says:

      A partir du moment où on n’est pas touché par l’histoire d’amour, qui est sensée est au cœur du téléfilm, je pense qu’on peut dire que c’est un échec cuisant ! ^^
      Sans réel intérêt quoi et c’est dommage !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge