Critique BD : End – Tome 1 : Elisabeth, de Barbara Canepa et Anna Merli

On m’a offert cette bd pour mon anniversaire mais jusque-là, elle était restée dans ma bibliothèque, sans cesse devancée par d’autres lectures. Le weekend dernier, en mal d’un roman qui n’était pas arrivé à temps dans ma boîte aux lettres, je l’ai enfin commencé.

Il s’agit du premier volume d’une trilogie. Consacré à la jeune Elisabeth il raconte comment la jeune fille, prétendument morte, se retrouve coupée du monde dans un jardin aussi magnifique qu’anxiogène. Elisabeth s’ennuie et ne comprend pas ce qu’elle fait là ni quel destin l’attend. Elle va essayer de prendre contact avec le monde réel et écrit une lettre à sa sœur. Reste à savoir comment lui faire parvenir…

Que les choses soient claires dès le départ : les dessins et les couleurs de cette BD sont absolument magnifiques. Il n’y aurait pas eu d’histoire qu’ils auraient pu se suffire à eux-mêmes. Je n’ai jamais lu une bd aussi lentement car je m’attardais sans cesse sur des images plus belles les unes que les autres. Quel merveilleux travail ! Ce personnage qui vogue dans un entre-deux terrifiant, entre vie et mort, n’est pas moins intéressant. Si l’on aime les atmosphères mystérieuses et les paysages un brin féérique, on ne pourra qu’être emballés par cette œuvre si originale. Pour ce qui est du contenu, c’est assez difficile d’en parler…

En effet, si cette bd est somptueuse, je la trouve quand même assez difficile d’accès. Il y est question de mort, de souffrance et de pleins d’autres choses qu’on ne comprend pas vraiment. C’est délicatement opaque. Les petits textes qu’on y trouve ainsi que les dialogues sont assez littéraires et plutôt poétiques. Leur sens n’est pas toujours très clair et il faudra être très attentifs pour vraiment bien les comprendre. Les informations qu’on nous donne sont peu nombreuses mais assez alambiquées pour nous perdre. Je n’étais pas au bord de la noyade pour autant mais j’ai conscience d’un fait : il faut vraiment lire les deux autres tomes pour apprécier le premier à sa juste valeur. Or les deux autres tomes ne sont pas encore sortis… d’où le sentiment de rester sur sa faim.

Vous l’aurez peut être compris, ce premier volume a des airs d’introduction. Une superbe introduction, certes, mais une introduction très obscure, parfois un peu confuse avec toutes les frustrations que cela peut engendrer. Pour le moment, j’ai plus accroché sur la forme que sur le fond, il faut bien l’avouer. J’attends la suite pour me prononcer.

9 comments

  1. Zofia says:

    C’est une magnifique bd et je suis vraiment contente de l’avoir achetée. Je connais déjà le travail de Barbara Canepa car j’ai lu Skydoll mais ça n’a rien à voir !
    Comme tu le dis c’est un premier tome donc beaucoup de mystères mais ça me donne envie de la relire.
    Zofia Articles récents…DésorganisationMy Profile

    • Audrey says:

      J’ai regardé un peu ce que donnait Skydoll et ça me fait moins envie quand même… :-/
      Tu sais quand le deuxième volume sort ? je n’ai pas cherché à fond mais je n’ai trouvé aucune date…

  2. Audrey says:

    D’ailleurs c’est toi qui m’avait parlé de cette bd dans un commentaire plus ancien, d’où mon désir de me la faire acheter pour mon anniversaire ^^

  3. Zofia says:

    Ce n’est pas du tout le même style même si j’ai bien aimé aussi, le dessin est moins fin et moins mystique, l’histoire se passe sur d’autres planètes mais c’est un peu plus drôle comme histoire, le personnage principal est très attachant.
    Non aucune idée de date pour la sortie du tome 2, je suis la page FB de Barbara Canepa et là elle bosse plutôt sur le tome 4 de Skydoll qu’on attend depuis genre 3/4 ans !
    Zofia Articles récents…DésorganisationMy Profile

  4. auroreinparis says:

    Je ne suis pas du tout BD, je n’ai pas le même plaisir à les lire que les romans … Je les vois plutôt comme de l’art, et quand on voit celle ci ça prend tout son sens, on aurait envie de mettre les pages sous cadre !

    • Audrey says:

      C’est tout à fait ça. C’est tellement beau que ça mériterait d’être exposé et non pas d’être rangé dans une bibliothèque, à l’abri des regards…
      Je préfère également les romans mais je m’autorise des infidélités par ci, par là vers les bd ou les mangas, histoire de varier les plaisirs 🙂

  5. Audrey says:

    On est plutôt d’accord alors ! Une BD absolument magnifique mais vraiment très difficile d’accès. C’est resté très confus pour moi aussi, mais je disais que la suite pourrait nous éclairer un peu mieux… Mais en tout cas, c’est un ouvrage somptueux !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge