Critique Barbe Bleue, d’Amélie Nothomb

9782253194149-001-T

Note : 3.5/5

Le résumé : Saturnine travaille au musée du Louvre et habite chez une amie, Corinne. Ce qui devait être ponctuel commence à s’éterniser et la jeune fille se met en tête de trouver un appartement dans les plus brefs délais. Elle finit par tomber sur une offre alléchante : une super chambre dans un hôtel particulier tout ça pour une somme modique… Quand elle se rend compte qu’Elmirio, le propriétaire des lieux, a une réputation sulfureuse (ses 8 colocataires précédentes ont disparu…), elle ne fuit pas pour autant. Il l’aimera. Elle le méprisera. Entre eux : la chambre noire où elle a interdiction de pénétrer.

Ce que j’ai  aimé : Comme toujours (du moins depuis quelques années) avec les nouveaux bouquins de Nothomb, il est de bon ton de tenir le même discours que le commun des mortels et donc, de dire avec un regard désolé «Oh non, ça ne vaut pas les premiers livres d’Amélie ». Comme s’il fallait systématiquement comparer… Si l’on prend Barbe bleue en tant que tel, on découvre un roman fluide, bien écrit et donc agréable à lire, plein de dialogues éblouissants (ils constituent pratiquement la totalité du roman) et qui met en scène une héroïne à la fois charmante et intelligente. Que demander de plus ?

J’adoooore le conte de Barbe bleue (à mes yeux, on ne peut pas apprécier totalement le nouveau roman d’Amélie Nothomb si on ne connait pas l’histoire de Perrault…) et j’ai beaucoup aimé l’adaptation qu’en fait Amélie qui s’insurge notamment contre le côté hyper cruche des femmes de Barbe Bleue qui font la même bêtise, les unes après les unes : celle d’aller dans la pièce interdite ! Le fameux Barbe Bleue, un espagnol condescendant et amoureux de Saturnine, est un personnage haut en couleurs qui a ses raisons pour faire ce qu’il fait. Amélie Nothomb cherche-t-elle à réhabiliter le personnage du méchant par excellence ? Il semblerait bien que oui…

Ce que je n’ai pas aimé : C’est trop court ! J’ai dû me retenir et lire le livre petit à petit pour le faire durer sur une semaine… exercice difficile pour une lectrice enthousiaste, il faut bien le dire ! Malgré tout, Barbe Bleue est-il un roman inoubliable ? Sans doute que non. L’auteure reste fidèle à son style (ce qu’on lui demande, finalement) mais ne nous amène pas où l’on aurait voulu aller au premier abord, le dialogue prenant le pas sur l’action (un peu trop, d’ailleurs). Quant à la dernière phrase du roman, elle m’a laissée…un peu sceptique, un peu surprise et je ne suis pas certaine d’avoir vraiment bien compris son sens.

En bref : Barbe Bleue est un bon Amélie Nothomb avec, peut-être, un bémol pour la fin que je n’ai pas spécialement appréciée. Mystère, champagne, chambre noire et sentiments paradoxaux seront au menu.

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge