Critique Juste après la vague, Sandrine Collette

Sandrine Collette ? Je n’ai lu que deux romans de l’auteure mais j’avais vraiment envie de découvrir son petit dernier. Paru le 18 janvier aux éditions Denoël, dans la collection Sueurs Froides, Juste après la vague est un roman qui ne ménage pas les sentiments des lecteurs..

Source : site Denoël

De quoi ça parle ?

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

Mon avis

Ce roman a tous les atouts pour séduire les lecteurs amateurs d’ambiances apocalyptiques. En effet, dans cette histoire, une vague a tout détruit et une famille est contrainte de se séparer pour survivre. Les parents doivent faire un choix : qui restera ? Qui se sauvera ?

Ces trois enfants abandonnés, qui voient de jour en jour le niveau de l’eau monter, ont été captivants à suivre. Forcément, on s’attache à ces trois petites créatures, d’autant plus qu’ils sont tous affublés d’une « tare » physique. L’un a visiblement de gros problèmes de croissance, l’autre une jambe invalide et la troisième, la seule fille, est borgne. J’ai beaucoup aimé suivre leurs premiers jours de solitude, la manière dont ils arrivent à sortir d’un cycle (la vie de famille, réglée) pour entrer dans une danse dont ils auront choisis eux mêmes les pas. J’ai trouvé leur évolution, leurs pensées, leurs actions super crédibles. Si trois gosses se retrouvaient ensemble dans une telle situation, cela se passerait sans doute ainsi ! L’épopée du reste de la famille, partie en bateau, n’est pas moins intéressante. Et pas moins dangereuse ! Ce voyage prendra des airs d’Odyssée, d’aventure terrible. Mais je vais éviter de trop vous en dire…

Est-il nécessaire de vous expliquer à quel point Juste après la vague est lourd et oppressant ? Non, hein ? Vous voyez un peu le genre. Donc si vous recherchez une lecture légère,pleine de gaité, passez votre chemin. Si au contraire, vous recherchez un drame aux thèmes intéressants (les catastrophes naturelles et les réfugiés climatiques, en premier lieu) et aux nombreuses références, foncez car vous serez surpris. Sauf… peut-être par la fin. J’avoue que je l’ai trouvée un peu prévisible.

En quelques mots,

Qu’on aime ou pas le style de Sandrine Collette, on ne peut nier qu’elle décrit très bien les tréfonds de l’âme humaine, dans ce qu’elle a de meilleur ou de pire. Dans ce roman, il y a de l’amour, des sentiments purs, des personnages innocents sur lesquels le sort s’acharne mais également des élans beaucoup moins beaux et glorieux. Et donc, des moments beaucoup plus sombres et désespérés. Juste après la vague n’a pas été un coup de cœur pour moi car je ne suis pas très cliente, justement, des ambiances apocalyptiques. Je peux même avouer qu’au début, j’ai eu peur de trouver le temps long mais heureusement, l’auteure sait où et comment mener son histoire. Je vous invite donc à découvrir ce roman étonnant !

10 comments

  1. Audrey says:

    Je ne suis pas adepte des ambiances apocalyptiques, mais ce titre me tente beaucoup et ton avis ne fait que renforcer mon envie. Reste à le lire dans un moment où j’ai envie d’une lecture à l’atmosphère oppressante. Bon, ce n’est pas souvent, mais ça arrive.

  2. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Je passe mon tour avec ce roman, malgré tout le potentiel qu’il a l’air d’avoir. Ta chronique très claire et nous donne un assez bon aperçu de l’ambiance de ce roman. 😉 Personnellement, je ne suis pas du tout fan des ambiances apocalyptiques qui auraient plutôt tendance à me faire psychoter. ^^ Mais je suis contente de voir que tu as apprécié cette lecture !
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…In My Mail Box – Janvier 2018My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge