Critique Après la fin, Barbara Abel

51JZWF6gW8L._SX303_BO1,204,203,200_Résumé

Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans…

Mon avis

Cela m’ennuie assez de le dire mais je n’ai pas spécialement apprécié ma lecture alors que j’avais adoré le premier tome.

Je ne peux pas dire que Barbara Abel ne sait pas écrire. Nous connaissons tous la mesure de son talent. Je ne peux pas dire que les personnages de ce roman ne soient pas intéressants ou mal traités, l’auteure en proposant une psychologie très détaillée. Je ne peux pas dire que les thèmes ne soient pas forts puisque l’on parle bien de remords et de culpabilité,  des sujets ô combien universels. Enfin, je ne peux pas dire que le roman soit trop long, il est au contraire court, sans surenchère.

MAIS…

Mais il ne se passe rien de spécial et la lecture se fait longuette. Autant dans le premier livre, cette histoire compliquée et douloureuse de rapports entre voisins m’avait semblé intéressante, légitime, autant cette suite me parait presque « inutile » (notez l’emploi des pincettes). Cette seconde histoire n’a pas l’impact de la première, ni même le final… Il y a bien une montée en puissance dans les émotions et les rapports mais à mes yeux, ce n’était pas assez et puis certaines pensées et comportements étaient trop redondants à mes yeux. J’avais parfois l’impression que l’auteure brassait les mêmes choses, à l’infini.

Est-ce que c’est un mauvais livre pour autant ? Non. Mais il n’est vraiment pas pour moi je crois !

En somme, je ne déconseille absolument pas Après la fin sauf si, comme moi, vous préférez les thrillers purs et durs, avec de l’action, du suspens et des décors variés ! 114136028_o

6 comments

    • Audrey says:

      Je comprends que tu aies aimé. Moi j’ai juste trouvé que les détails de la vie quotidienne étaient trop présents, trop redondants et si c’est le bouquin qui veut ça, le style d’écriture et l’histoire en tant que telle, j’en ai vite eu assez qu’on me parle du goûter des enfants, de facebook,… Peut être parce qu’en ce moment, j’ai aussi envie d’évasion et non de lire l’histoire de gens « normaux ». Bon je précise encore que je sais que c’est justement le parti pris du roman, montrer comment monsieur et madame tout le monde peuvent basculer mais je n’avais pas trop envie de lire ça 🙂

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Malheureusement, on ne peut pas aimer toutes nos lectures. Ce serait monotone, en même temps, non ? 😉 Mais parfois, on est déçu d’être déçu, justement ! C’est ce qui m’est arrivé dernièrement avec L’île aux mille couleurs de Tamara McKinley, dont j’attends beaucoup.

    C’est vrai que le résumé de ce livre est accrocheur et rend curieux. Mais voilà, ça ne marche pas à tous les coups.
    J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure. 😉
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…La Thé Box, Avril 2017 : Les Hirondelles, les DemoisellesMy Profile

    • Audrey says:

      Hum… J’avoue que je ne serai pas contre le fait d’aimer toutes mes lectures ! 😀 ça me rend heureuse de ne pas avoir de mauvaises surprises ! ^^ Mais bon, ce n’était pas une lecture horrible non plus, juste que je ne m’attendais pas à ça, vraiment… Mais au moins, maintenant, je suis fixée !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge