Critique American Sniper

Sortie : 18 février 2015

Chris Kyle est tireur d’élite chez les Navy SEAL. Son objectif ? Protéger ses camarades. Son talent est incontestable et il est rapidement appelé « la Légende », en référence à sa précision chirurgicale. Chris va participer à 4 des batailles les plus importantes de la guerre en Irak tout en essayant de sauvegarder sa vie de famille.

American Sniper, c’est le dernier film de papy Clint. Si un autre avait été aux commandes, je ne pense pas que j’aurai mis les pieds au cinéma car a priori, ce genre d’histoire ne m’intéresse pas forcément. D’ailleurs, je ne savais même pas qui était Chris Kyle.

Autant vous dire que je n’ai même pas suivi les polémiques qui ont entouré la sortie du film (notamment que Clint aurait réalisé une hagiographie de Kyle (une hagiographie étant « l’écriture de la vie et/des œuvres d’un Saint »)). Certes, j’ai trouvé que le film était très patriotique, très « nous sommes les américains et nous allons sauver le monde ». C’est agaçant. Mais ce n’est ni pire, ni mieux que dans un autre film du genre. Michael Moore, quant à lui, accuse Clint d’avoir confondu l’Irak et le Vietnam et Seth Rogen considère qu’il s’agit d’un film de propagande. Je vous laisse juger !

Pas grand-chose à dire au sujet du film en tant que tel. Juste que les acteurs m’ont semblé justes et bien choisis. La réalisation est énergique, le rythme toujours très soutenu et certaines scènes, parfois impressionnantes. Les scènes de combat sont, quant à elles souvent stressantes, pleines de tension et en ce sens, très réussies. Si Eastwood semble parfois glorifier l’armée, son film insiste quand même beaucoup sur les souffrances des soldats. Il est question des souffrances physiques, de la souffrance des familles mais surtout des désastres psychologiques que doivent surmonter ceux qui reviennent du combat.

Rien de nouveau sous le soleil : la guerre c’est pas bien mais il faut bien partir au combat quand même !

En bref, American Sniper est un bon film sur le papier mais un film sans beaucoup de surprise à l’écran. Clint Eastwood a, comme toujours, fait son job donc on se laisse quand même happer par cette histoire. Je n’en attendais pas moins de lui ! Néanmoins, c’est typiquement le genre de film qui ne réveille aucun affect chez moi (en gros, je ne l’ai pas trouvé émouvant ou quoi que ce soit). Je ne pense pas avoir, un jour, envie de le revoir.

5 comments

  1. auroreinparis says:

    Je suis vraiment d’accord ac toi  » Papy Clint » a bien fait le job, je ne me suis pas ennuyée. Je ne connaissais pas ce garçon, et SPOILER, ne savais pas que son assassin allait être jugé ces jours-ci.
    Néanmoins, bon film classique. Avec une fin trop elliptique à mon gout !

  2. Zofia says:

    Le sujet ne me tente mais carrément pas !! le côté, on est tous des bons américains, nous sommes forts et nous aimons notre pays, très peu pour moi… en dehors de ça, je pense que Clint a encore très bien fait son job et c’est ce qui m’agace aussi (je l’avais peut-être déjà dit), avec Clint, on sait que ça sera bien quoiqu’il arrive…
    Zofia Articles récents…Mise à jour du Challenge Thrillers et PolarsMy Profile

    • Audrey says:

      Sincèrement, c’est patriotique comme film mais j’ai vu 1000 fois pire ailleurs.
      Comme je l’ai évoqué dans cette critique, le film évoque aussi les souffrances des soldats, les horreurs du combat qui changent les hommes mais tout en soulignant le fait que faire la guerre aux « sauvages » est une nécessité malgré tout. J’ai forcément du mal à adhérer.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge