Critique American Nightmare

Sortie : 7 août 2013

American Nightmare est sorti pendant que j’étais au Japon. Du coup, je suis complètement passée à côté. A mon retour, j’ai tellement lu et tellement entendu qu’il était nul que je n’ai pas eu envie de rattraper mon retard. Pourtant, il y a quelques jours, sur un coup de tête, j’ai eu envie de voir ce que cela donnait.

Nous sommes dans un futur relativement proche. Une fois par an, toutes les activités criminelles, même les meurtres, sont autorisées par le gouvernement. La police ne doit pas s’en mêler. S’il t’arrive quelque chose, tu ne peux même pas faire appel à un médecin. Aucune sanction ne plane. C’est le moment de se laisser aller à ses pulsions les plus primaires et d’aller régler ses comptes… Nous serons aux côtés de la famille Sandin durant une nuit particulièrement éprouvante.

L’idée de départ est absolument géniale. Le film commence comme une sorte de huis clos terrifiant : la famille s’enferme peu avant que l’alarme générale ne sonne. Dehors, cela va bientôt être le chaos le plus total. Si le père, James, a l’air plutôt serein, sa femme, Mary, semble inquiète. Il faut dire qu’un peu plus tôt dans la journée, une de ses voisines lui a fait une remarque pas forcément anodine sur leur statut social et surtout sur le fait que son mari, vendeur de systèmes de sécurité, s’est finalement fait de l’argent sur le dos de ses chers voisins.

C’est après que ça se corse un peu parce qu’un film que l’on pensait original tourne finalement à une banale histoire de home invasion. La famille est à l’intérieur et pour une raison bien précise, on cherche à les en faire sortir. Ou à entrer chez eux. Ça se corse encore plus un peu plus tard, quand les comportements et réactions des personnages nous apparaissent, comment dire… ridicules ? C’est un peu brouillon, un peu débile, un peu déjà vu et surtout, ça ne fait pas peur.

American Nightmare aurait tout eu pour plaire. Une idée originale, un contenu plutôt intéressant (nous sommes tous des monstres ordinaires, des tueurs en puissance) mais le traitement est finalement assez convenu. Le film ne va pas au bout de la satire qu’il semblait même en place dans les premières minutes. J’ajouterai à ça que je n’ai pas été emballée par les prestations des différents acteurs, loin de là ! Il faut dire que les personnages en eux-mêmes sont plutôt fades. Mention spéciale à Max Burkholder qui joue le fils de la famille et qui mérite juste un bon coup de tête !

6 comments

  1. Audrey says:

    J’ai quand même lu des critiques très très dures et pour avoir vu pas mal de film d’horreur qui avaient un niveau plus bas que terre, je me dit que celui ci n’était finalement pas si mal !

  2. zofia says:

    Bon ça ne m’aide pas à me décider tout ça, je suis très tentée mais d’un autre côté les prestations moyennes des acteurs dont tu n’es pas la première à faire la remarque me refroidit un peu…
    zofia Articles récents…Alabama MonroeMy Profile

  3. Audrey says:

    Si tu as l’occasion de te le faire prêter ou de le trouver en streaming, tu peux tenter le coup ! ça coûte rien ! Mais c’est vrai que les acteurs sont loin d’être au top et je crois que, de plus, ils sont très mal dirigés.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.