Critique American Horror Story

Ça vient d’où ? : American horror story est une série américaine diffusée depuis octobre 2011. L’un de ses auteurs n’est autre que Ryan Murphy…à qui l’on doit également Glee.

Combien de saisons ? : Deux pour le moment, la seconde venant de se terminer. Une troisième saison est prévue pour l’automne 2013. Si le sujet et les lieux seront différents, des acteurs des saisons précédentes devraient encore répondre à l’appel.

Ça parle de quoi ? : Les deux saisons ne se suivent pas et n’ont aucun lien l’une avec l’autre si ce n’est que de nombreux acteurs de la première jouent un autre rôle dans la seconde. L’horreur sous toutes ses formes est toujours au centre des épisodes.

La première saison se concentre autour d’une famille en crise, la famille Harmon. Quittant Boston, ils s’installent dans une belle et grande maison victorienne à Los Angeles. Ils devraient être heureux mais ne le sont pas… et les choses ne vont pas s’améliorer. En effet, ils se rendront vite compte que leur nouvelle demeure a été le théâtre de bien des horreurs au cours des siècles et qu’elle ne s’en est pas vraiment remise…

La seconde saison nous plonge au cœur de l’asile psychatrique de Briarcliff, en 1964. Sœur Jude maintient l’établissement d’une main de fer. Entre les monstres, les tarés, les innocents enfermés et les pratiques pas très catholiques qui se trament à tous les étages, cet asile semble tout droit sorti d’un cauchemar.

Les points positifs : L’ambiance dérangeante, la mise en scène oppressante et puis aussi les deux génériques de début qui sont absolument réussis à mon goût. Tout comme je l’explique ensuite, dans les points négatifs, j’ai préféré la seconde saison à la première car elle m’a semblée plus aboutie. Bon, il est vrai qu’il est peut être plus facile de tenir sur treize épisodes quand les personnages sont plus nombreux. Malgré tout, il devait quand même y avoir un souci au niveau de l’écriture, un certain déséquilibre qui faisait sombrer l’ensemble.

Moi qui aime les vieilles maisons hantées aux histoires sordides, j’avais été servie dans la première saison mais l’asile mis en scène dans la seconde est bien plus dérangeant. Les personnages beaucoup plus mystérieux et intéressants, de Sœur Jude, poussée au couvent à cause d’une vie dissolue, au Dr Arthur Arden, un ancien nazi aux méthodes médicales… plutôt innovantes (dégoût garanti). Je vous laisse imaginer.

Les points négatifs : J’avais beaucoup aimé la première saison au temps de sa sortie. Déjà parce que j’aime les films d’horreur et cette série, très bien réalisée, a toutes les qualités d’un film. Cette maison hantée, les retours dans le passé et les vices des protagonistes m’ont intéressé…dans un premier temps. A mes yeux, cette première saison a pourtant trop trainé en longueurs et je n’ai pas vu la fin arriver avec déception. L’angoisse née dans les premiers épisodes, donc quand on ne comprend rien à ce qui se trame, était finalement retombée à plat. Les personnages étaient trop clichés et le tout devenait trop tiré par les cheveux pour que je puisse réellement m’y attacher. On peut reprocher ce « flou artistique » à la saison 2 également. C’est vrai que la série est un peu un fourre tout dans lequel se rangent légendes urbaines et références diverses aux films et histoires d’horreur comme L’exorciste ou Vol au dessus d’un nid de coucou (avec une pincée d’aliens..si si !!)…A la différence que cette fois, cela fonctionne.

En bref : American horror story est une série qui vaut le coup. Je conseille la première saison pour la forme mais la seconde et son décor oppressant convaincra sans doute un peu plus les spectateurs critiques.

4 comments

  1. Clownface says:

    J’ai vu la première saison (sur tes conseils d’ailleurs), et même si les films d’horreur ou d’angoisse sont loin d’être ma tasse de thé. J’avoue que cette première saison était très bien foutu. Pas de grandes trouvailles, mais des éléments très bien recyclés. Mais, n’étant pas friand du genre, j’avoue que sur la fin je m’en suis désintéressé, ou peut-être comme tu le suggère parce que ça part un peu dans tout les sens et ça n’évite malheureusement pas certains poncifs… Alors, est-ce que je regarderais la seconde saison? Je ne sais pas… Mais si on aime ce genre de récits, je conseils fortement, c’est très bien fais.

    • petiteconne says:

      Oui je crois que tu m’avais dit que ça ne t’avait pas spécialement passionné… Après, si à la base t’es pas fan du genre, c’est vrai que ça n’a que peu d’intérêt au bout d’un moment. La seconde saison est différente, beaucoup plus sombre, beaucoup plus malsaine… mais ça reste dans le même thème, évidemment.

    • petiteconne says:

      Tu me diras ce que tu en penses alors. Mais même si la première saison te saoule, passe bien à la seconde. ça vaut le coup d’essayer les deux !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge