Critique American Horror Story – saison 6

AMERICAN HORROR STORY: ROANOKE -- Pictured: Lady Gaga as Scathach. CR: Prashant Gupta/FX

Lady Gaga reprend du service mais dans un tout petit rôle cette fois.

Résumé

My Roanoke Nightmare est une saison à la construction originale.

Elle raconte en effet l’histoire d’un couple, les Miller, qui s’installe dans une maison abandonnée et où d’étranges phénomènes paranormaux ont lieu. L’horreur à l’état pur.

L’originalité dans tout ça ? C’est que les images qui nous sont montrées à l’écran (du moins dans les premiers épisodes parce qu’après, on change de point de vue et de contexte (mais pas de lieu, évidemment)) ne sont censées être que des reconstitutions. Nous sommes en réalité dans une émission télévisée qui surfe sur la drôle d’expérience de ce couple. Les « vrais » Miller, ceux qui ont vraiment vécu ces événements paranormaux, viennent juste commenter  les images en studio et leurs interventions sont montées en tant que transitions entre deux scène-clef.

402919

Mon avis

D’emblée, cette 6ème saison s’avère déroutante. Je n’avais pas trop saisi le concept à la base, m’étant très peu renseignée sur cette nouvelle série d’épisodes et j’ai tout d’abord été complètement paumée avant de réaliser que le principe était très très intéressant.

Même si je préfère le genre de la fiction pure, j’ai bien aimé ce parti pris du documentaire horrifique car il donne quelque chose de réaliste à notre histoire. Qui n’a jamais zappé à la télé pour tomber sur une émission américaine avec des reconstitutions plus ou moins bien faites de phénomènes étranges ? Avec musiques de circonstances et mise en scène grandiloquente ?

Ben là on est totalement dans ce genre de style mais ça fonctionne vraiment. Ce n’est pas forcément original à la base mais suffisamment flippant pour me plaire.

american-horror-story-saison-6-episode-1

Le couple avec qui tout commence. Enfin, leurs doublures pour la télé.

Par la suite, la série gagne en « profondeur » et développe toute une mythologie qui lui est propre avec la bouchère, son clan, les infirmières sadiques, la famille asiatique, la sorcière… Tout ça tout ça.

Et ça donne de  magnifiques scènes !

Côté forme, au bout de 5 épisodes on passe de My Roanoke Nightmare, soit le documentaire sur l’histoire de Shelby et Matt à « Return to Roanoke : Three Days in Hell » qui ressemble plus à de la téléréalité horrifique.

american-horror-story-saison-6-965322

La maison-coup de cœur. Perso, elle me fait pas spécialement rêver :-/

Contrairement à certaines saisons qui s’étalaient un peu trop dans le temps, cette 6ème n’est constituée que de 10 épisodes ce qui m’a RAVIE car je trouve toujours que les saisons de AHS trainent en longueur ! Malgré cette relative rapidité, je dirais que le 10ème épisode était presque de trop après tout. S’arrêter à la fin du 9ème aurait été suffisant, le dernier apporte quelques points intéressants mais m’a paru long et presque rébarbatif à suivre.

Niveau casting, on ne retrouve évidemment que des têtes connues (puisque je vous rappelle que les acteurs changent de rôles de saison en saison) et c’est top car je les aime tous !

Par contre, la déception de la saison : pas de générique ! Ceux de AHS sont toujours GENIAUX et ça manque ! Mais ce parti pris correspond finalement au choix des genres choisis, soit le documentaire puis la télé réalité qui ne peuvent être associés à un générique ultra travaillé.

AMERICAN HORROR STORY: ROANOKE -- Pictured: Kathy Bates as Butcher. CR: Frank Ockenfels/FX

La Bouchère. L’un des personnages les plus effrayants de la saison !

Je sais que cette saison n’a pas convenu à tout le monde mais pour ma part, j’ai été séduite. J’ai adoré le jeu avec les différents genres, j’ai trouvé ça divertissant, flippant, super rythmé : les spectateurs n’ont pas une seconde de répit d’où une délicieuse impression d’efficacité.

6 comments

  1. Last says:

    Il me reste le dernier épisode à voir. J’ai un peu décroché quand ils ont fait le retour à ROanoke. J’ai trouvé ca tellement aberrant que des gens qui avaient vécu l’enfer décident d’y retourner tout simplement. C’est incohérent pour moi. Ils ont trouvé une justification pour le mari mais pas tellement pour sa femme du coup c’est un peu bancal niveau scénario. De saison en saison je trouve que l’accent est mis sur le gore, et vas y que je te charcute dans tous les sens toutes les trois minutes, et finalement il y a moins de suspense, ca paraît presque cousu du fil blanc. La saison précédente ne m’avait pas convaincue et celle ci pas plus. J’espère que la prochaine sera plus sympa.

    • Audrey says:

      SPOILERS ATTENTION !

      Évidemment ça parait tiré par les cheveux mais quand on avance dans la saison, on peut comprendre leurs motivations qui sont avant tout émotionnelles, affectives et donc, pas raisonnables 🙂
      Shelby veut revenir pour récupérer son homme car même si elle a fauté avec un autre, elle veut à tous prix le récupérer. Perso, c’est un sentiment que je peux comprendre (non pas que je sois coupable d’adultère) mais si elle n’arrive pas à le voir à l’extérieur, être enfermée avec lui est idéal pour se rabibocher. Je peux comprendre son obsession.
      Quant à Lee, ce qui la pousse, elle, c’est sa fille. Elle veut s’innocenter, récupérer la garde et veut profiter de l’émission pour améliorer son image publique, non ? Là encore, on peut comprendre que rien d’autre ne compte pour elle.
      Pour ce qui est des acteurs et du reste des employés de la chaine, ils pensent juste que toutes ces histoires, c’est des mythos alors revenir dans la maison durant la lune rouge ne leur pose guère de souci !

      Et on peut aussi ajouter le fait qu’avec toutes ces caméras et cette équipe qui les regarde, les 3 personnages de départ se sentent plus ou moins en sécurité. Ils ne sont pas seuls comme la première fois et pensent pouvoir quitter la maison plus facilement.

      Du moins c’est comme ça que je vois les choses ! 😀

    • Audrey says:

      La saison 2 est ma préférée parce qu’elle est glauque à souhait, justement <3
      C'est sûr que la saison 6 a un côté plus "classique".
      Peut être que oui pour Blair Witch mais pas vraiment pour Conjuring. Certes il y a des esprits mais ce n'est pas tout à fait la même ambiance.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge