Critique Albert Nobbs

Sortie : 22/02/2012

Note : 4/5

Le résumé : Nous sommes en Irlande, en plein 19ème. La vie est dure pour les irlandais, il faut avouer que les conditions économiques du pays sont assez abominables. Pour trouver du boulot, il faut savoir se présenter au bon moment et surtout, absolument correspondre au type de profil que l’on cherche alors. Albert Nobbs est majordome dans un hôtel. On l’apprécie pour son sérieux, sa discrétion, son excellence. Personne ne pourrait se douter qu’Albert Nobbs est en fait…une femme !

Ce que j’ai aimé : En 1982, Glenn Close tenait le rôle principal d’une pièce de théâtre intitulée La vie singulière d’Albert Nobbs. Près de trente ans plus tard, elle endosse à nouveau le costume de cet étrange personnage, le temps d’un film cette fois. Et oui, il n’y a pas que les hommes qui se travestissent au cinéma… L’atmosphère, les décors et les personnages secondaires du film lui donnent beaucoup de force et d’intérêt mais une grande partie du long-métrage repose sur les brillantes épaules de l’actrice…Qui nous trouble dans ce rôle de femme masculine…Ou d’homme féminin. On ne sait plus trop. Son jeu, d’une sobriété extrême, nous plonge dans l’univers de cette femme, en quelque sorte sacrifiée, qui se change en homme pendant plus de 30 ans et ce, juste pour survivre. La détresse, les rêves et les émotions d’Albert n’en sont que plus poignantes. Déchirantes. Mais sans pathos.

Ce que je n’ai pas aimé : pourrait-on parler de misérabilisme ? La vie d’Albert Nobbs est à mourir de tristesse et dans cette période si austère, rien ne semble le (ou la) rattacher à la vie, si ce n’est ses désirs de mariages et sa cour pathétique à la jeune servante qui travaille dans le même hôtel que lui. Pour ajouter un petit bémol, j’ai trouvé que les relations entre les patrons/employés de l’hôtel, bien que finement mises en scène, n’avaient pas beaucoup d’originalité. La patronne garce, la jeune fille qui tombe enceinte d’un connard… C’est cliché les zenfants ! Mais c’est vraiment pour chipoter !

En bref : Albert Nobbs est un film à voir si tant est qu’on ne soit pas allergique aux films en costume et à l’ambiance 19ème siècle. Pour ma part, j’adore !

3 comments

  1. Aurore says:

    Ce film me tentait bcp mais les critiques n’étaient pas tendre avec lui. Si j’avais lu celle-ci avant, j’y serais sans doute allée ! ( enfin, en fonction du temps disponbile ;))

  2. petiteconne says:

    Aurore : tu le verras peut être en dvd! Après tout dépend des sensibilités, j’ai beaucoup aimé mais tu vas peut être d’ennuyer! Moi j’en avais entendu que du bien, c’est marrant!

    Zofia : je sais pas si on parle des mêmes choses mais dans son role et avec tout son maquillage, Glenn Close rend très mal à l’aise…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge