Critique ABC contre Poirot, Agatha Christie

Tenir ce blog à jour alors que je suis en vacances : c’est dur ! Et puis je manque vraiment de temps pour aller lire les autres blogs mais j’essaie de tenir le coup pour mieux revenir dans quelques jours ! Cette fois, quelques mots sur ABC contre Poirot que je viens de terminer.

Comme son nom l’indique, ce roman met en scène Poirot mais nous permet aussi de retrouver son fidèle Hastings qui revient l’assister sur une enquête plutôt bizarre : chaque fois qu’un certain ABC s’apprête à commettre un meurtre, il envoie une lettre à Poirot pour le prévenir. S’il indique la ville et le jour où se passera le meurtre, c’est pour mieux le narguer ! Le célèbre détective et les forces de police sont sur le coup et Hastings nous raconte leurs aventures !

Tout au long du roman, Agatha Christie alterne entre un récit à la première personne (Hastings) et un récit à la troisième personne (où l’on voit évoluer le meurtrier). Cela donne finalement beaucoup de rythme et d’intérêt à l’histoire bien que ABC contre Poirot ne soit finalement pas le plus palpitant des Agatha Christie.

Bien entendu, Hercule Poirot y est excellent mais je note quand même l’importance et l’épaisseur accordée aux personnages secondaires qu’il rencontre au cours de son enquête. Son rôle va bien entendu être de faire le lien entre des victimes apparemment très différentes. Qui est ABC ? Pourquoi tue-t-il et surtout, pourquoi se croit-il obligé d’écrire à Hercule Poirot ? Autant de questions qui trouveront heureusement leurs réponses en fin d’ouvrage.

Je me suis encore une fois prise au jeu et j’ai bien aimé retrouvé Hercule Poirot et son fidèle Hastings, certes vieillissants, mais non moins perspicaces ! Riche en fausses pistes, ce polar se lit rapidement ! Son très beau final le rend d’autant plus marquant !

thrillerpolar-pativore2

 

 

3 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge