Critique The book of Ivy, Amy Engel (Challenge Les filles de Mrs Bennet)

Ce mois-ici, le thème du challenge était le suivant : Livre dans lequel les personnages sont séparés/Rupture.

J’ai suivi une suggestion proposée par le groupe. J’avoue que j’avais du mal à comprendre le lien entre le livre et le thème imposé mais l’ouvrage refermé, je reconnais qu’il entre parfaitement dans le thème. Donc tout va bien !

the-book-of-ivy,-tome-1---the-book-of-ivy-581703-250-400

Résumé

Le monde tel que nous le connaissons n’existe plus. Une guerre nucléaire a tout dévasté et la population des Etats-Unis est réduite à néant. Ou presque. Un groupe de survivants a réussi à s’en sortir mais les débuts de cette nouvelle nation ont été gâchés par une guerre entre deux familles. Elles sont déchirées pour obtenir la présidence. Les Westfall ont perdu.Les Latimer ont gagné.

Nous sommes 50 ans plus tard.

La jeune Ivy Westfall a 16 ans et, comme tous les garçons et les filles de son âge, elle doit participer à une drôle de cérémonie destinée à assurer l’unité du peuple : les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année.

Ivy, issue de la famille des fondateurs, doit épouser Bishop Latimer, le fils du Président. C’est ainsi. Si tout en elle hurle de rage à l’idée d’intégrer cette famille qu’elle exècre depuis son enfance, Ivy a une mission secrète : tuer son nouveau mari et lancer les hostilités.

Dans son ombre, son père et sa grande sœur, Callie, deux fortes têtes qui entendent bien mener la révolution à son terme.

Mon avis

S’il n’est assurément pas un coup de cœur à proprement parler, The book of Ivy reste une très bonne lecture à mes yeux. J’ai vraiment aimé et adhéré au monde post-apocalyptique qui m’a été présenté dans ce livre. J’ai accroché avec les personnages principaux, j’ai aimé la richesse des personnages secondaires et j’ai trouvé l’intrigue vraiment addictive. Je l’ai donc lu très vite, facilement, et avec grand plaisir.

Amy Engel nous propose ici une histoire qui commence très lentement, qui va en s’intensifiant et termine très très fort juste là où il faut…enfin plutôt juste là où il ne faudrait pas, si je devais être honnête. C’est vraiment très très méchant de la part de l’auteur de nous laisser sur notre faim comme ça et je vous mets au défi de fermer ce volume sans avoir envie d’ouvrir le suivant très rapidement !

L’originalité de l’histoire est également à mettre en avant. Évidemment, je lis très peu d’ouvrages de ce genre donc je suis peut-être mal placée pour en parler… J’ai malgré tout trouvé que The book of Ivy était riche en surprises et en retournements de situation auxquels je ne m’attendais pas vraiment.

Le couple central, Ivy Westfall et Bishop Latimer, respectivement âgés de 16 et 18 ans, sont attachants et apportent évidemment beaucoup à l’histoire. Comme tous les autres, ils ont été mariés ensemble contre leur gré et ont été élevé dans la haine et la peur de la famille adverse. C’est forcément les meilleures bases pour construire un mariage heureux…

Leur relation va évoluer très lentement, entre amour naissant et suspicion (bien que nous n’ayons que le point de vue d’Ivy étant donné que c’est elle qui raconte l’histoire). J’ai beaucoup aimé leurs confrontations et les voir s’apprivoiser peu à peu… mon petit cœur de midinette n’attendait qu’une chose : un rapprochement !!

Bon, vous vous doutez bien que les sentiments qui naissent vont un peu compliquer la mission d’Ivy.

Autour d’eux : une galerie de personnages qui sont tout sauf manichéens. Pas de gentils. Pas de méchants. Juste des gens dont les motivations réelles sont parfois difficiles à cerner. Dans ce roman, il est beaucoup question de mensonges, d’influence, de manipulations…et bien entendu, de pouvoir !

The book of Ivy est une lecture agréable, facile, addictive. Une dystopie à découvrir d’urgence si vous aimez les histoires pleines d’action et de suspens avec une touche d’amour !

Lesfillesdemrsbennet2

4 comments

  1. sanasan says:

    Je l’ai commencé hier soir et j’en suis au chapitre 6 ou 7 je crois. Pour l’instant ça commence vraiment trop lentement… Cela dit j’ai une critique à faire et cela concerne le style d’écriture (ou peut-être de la traduction?). Je trouve ça trop scolaire. ça m’a interpellé dès les premières pages (et je ne suis pourtant pas une spécialiste). Alors c’est très facile à lire c’est sur! Cela dit, je trouve ça même trop facile! Ceci dit c’est un young Adult il me semble peut-être ceci explique cela (c’est le 1er que je lis je crois)
    sanasan Articles récents…Cinq livres qui ont marqué ma vieMy Profile

    • Audrey says:

      Ah ça c’est sûr, ce n’est pas de la grande littérature. Voilà pourquoi j’ai précisé deux fois que c’était une lecture facile… le style est scolaire (c’est le bon terme) mais vu le genre littéraire auquel le livre appartient, je n’ai pas trouvé ça « choquant ». Je ne m’attendais d’ailleurs pas à autre chose. Certaines critiques louent le style fluide de l’auteur… d’autres peuvent le trouver un poil simplet !

      En tous cas, je suis désolée de voir que tu n’aimes pas spécialement :-/ j’espère que tu arriveras quand même à aller au bout ! 🙂 Je t’avoue que je n’ai pas encore croisé de critiques négatives sur ce bouquin… mais ça ne veut pas dire que tout le monde aime pour autant ! (enfin j’imagine ^^)

      Je ne sais pas trop à partir de quel âge les ados peuvent lire ce livre… 14 ans ?

      • sanasan says:

        Oui je suis d’accord avec toi, cela doit tenir à la catégorie à laquelle il appartient (je ne me souviens pas avoir lu de young adult avant celui-là). Ceci dit, je lui accorde le bénéfice du doute, j’en suis vraiment au début, on ne peut juger un roman sur les tous premiers chapitres 😉
        sanasan Articles récents…Cinq livres qui ont marqué ma vieMy Profile

        • Audrey says:

          Pour ma part j’en ai lu assez peu…
          Peut être que j’ai ressenti ce côté un peu simpliste dans Darkwind. Mais j’ai tellement aimé l’histoire que ça ne m’a pas gênée. Par contre, un roman comme La passe miroir – les fiancés de l’hiver est beaucoup mieux écrit à mes yeux !

          Huuum certes tu n’en es qu’au début mais personnellement, quand le début d’un roman ne me plait pas, c’est rare que j’aime la suite ! 🙁

Laisser un commentaire

CommentLuv badge