Critique 47 ronin

Sortie : 2 avril 2014

Quand j’ai vu la bande annonce de 47 ronin, j’ai été franchement emballée. Je me suis dit « wow : du Japon, des samouraïs et du Keenu Reeves !! trop bien ! ». Mais je suis sortie de la salle de cinéma légèrement attristée. Voilà pourquoi.

Dans ce film, il est question de 47 samouraïs errants. Aidé par une sorcière, un cruel seigneur de guerre a fait tuer leur maître. Sans chef et bannis d’Ako, leur territoire, ils entreprennent alors une grande opération de vengeance (malgré l’interdiction catégorique du Shogun). Ils vont choisir de se faire aider par Kai, un sang mêlé qui vivait avec eux mais qui avait été, jusque là, dénigré par tous. Sauf par leur chef et par la belle Mika, la fille de ce dernier.

47 ronin se veut certainement épique et héroïque mais ça ne fonctionne pas. Pourquoi ? Parce que les clichés s’enchainent, parce que la réalisation est académique, parce que l’histoire d’amour déchirante ne m’a pas touchée outre mesure, parce que les personnages sont caricaturaux, parce qu’aucune émotion ne passe. Je ne suis loin d’être une pro des films de samouraïs mais j’ai trouvé que 47 ronin était un film… vieillot.

Ben ouais. J’avais beau avoir des lunettes 3D sur le nez, malgré les effets spéciaux et tout le bazar… je lui ai tout simplement trouvé un air poussiéreux et ridé. J’ai également trouvé les couleurs criardes et certaines reconstitutions, par forcément super bien faites mais cela ne tient qu’à moi. Je ne saurais dire pourquoi mais certains décors clochaient un peu. La 3D m’a semblée, quant à elle, pratiquement inutile. Enfin, parlons des dialogues : très longs, très pompeux, très écrits, ils manquent de naturel et tuent un peu la dynamique du film.

Également connue sous le nom de la « vendetta d’Ako », l’histoire de ces 47 ronin aurait pourtant permis de faire un très beau film. Cette légende nationale raconte en effet comment 47 samouraïs ont planifié leur vengeance pendant 2 ans avant de passer à l’attaque en 1702. Ils furent condamnés à mourir selon le rituel du seppuku (autrement appelé harakiri). Ler but ? Venger la condamnation injuste de leur maitre. Sans doute très enjolivée au cours des siècles, cette histoire incarne des valeurs chères au peuple japonais : loyauté, sans du sacrifice, honneur. De nos jours, on se recueille encore devant les stèles de ces fameux samouraïs.

47 ronin n’est pas un film complètement indigeste pour autant. Si l’histoire met un peu de temps à se mettre en place, elle reste quand même assez efficace. Enfin je n’ai pas forcément eu envie de quitter la salle en cours de route. Les dernières minutes sont sans doute les plus émotionnantes même si personnellement, en bonne occidentale que je suis, j’ai du mal à comprendre pourquoi ces hommes sont partis au combat tout en sachant que, s’ils n’étaient pas tués en route, ils seront condamnés à se suicider au final. C’est beau, c’est noble…c’est très japonais et donc, sans happy end à la fin (mais ça, on le savait déjà !!).

2 comments

  1. Zofia says:

    La bande-annonce me faisait envie et je m’étais dit pourquoi pas… bon là ton avis me force à reconsidérer les choses. On a pas toujours des avis 100 % identique mais je fais confiance à ton jugement et comme on a certains goûts plutôt proches, ça me laisse penser que je ressentirais le film comme toi…

    Au fait je pense que tu voulais dire sens du sacrifice et pas sans du sacrifice ^^
    Zofia Articles récents…La créatrice de Léa Delmas, Régine Deforges, est décédéeMy Profile

  2. Audrey says:

    Pour la faute, c’est sans doute ça ! Mais je ne vais pas prendre la peine de corriger pour autant, vu le nombre incalculable de personnes qui me laissent un commentaire… c’est pas hyper motivant !!

    Sinon oui, je te conseille pas forcément le film. Certes on a pas toujours les mêmes avis mais c’est rare que l’une adore un film que l’autre déteste. Tu pourrais le trouver regardable mais sans plus…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.