Critique 17 filles

Sortie : 14 décembre 2011

J’avais entendu parler de 17 filles il y a quelques temps mais j’ai dû attendre ce weekend pour le voir enfin.

L’histoire est simple : 17 adolescentes scolarisées dans le même établissement prennent la même décision à quelques semaines d’intervalle : tomber enceinte. Les parents et les professeurs assistent, impuissants, à cet étrange phénomène de mode.

Ce film est inspiré d’un fait divers américain. C’est important de le préciser car le sujet est suffisamment étrange pour qu’on doute de son réalisme. Dans le film, Camille est l’instigatrice de ce mouvement. Tombée enceinte par accident, elle entraine ses amies et connaissances dans une sorte de pacte. L’idée est de tomber enceinte en même temps puis d’élever ses enfants dans une sorte de grande communauté.

Alors que l’histoire aurait pu rester un vague fantasme d’adolescentes, cette bande de filles passe rapidement à l’acte. Et à 16 ou 17 ans, c’est facile de trouver des garçons insouciants. Effet boule de neige : être en cloque devient à la mode. Le film met bien en scène ces adolescentes un brin paumées et surtout très rêveuses : chacune a ses raisons mais les adultes autour ne peuvent qu’interpréter ce phénomène. Et accessoirement : péter une durite.

La mise en scène est soignée et les réalisatrices semblent se complaire à filmer ces adolescentes. Seules ou en groupe, elles sont gracieuses et leur fraîcheur force l’admiration. Le casting ? Des adolescentes allant de « très jolies » à « jolies ». Les grosses ou les boutonneuses n’ont évidemment pas leur place dans ce doux délire. Malgré tout, toute la bande de jeunes actrices s’en tire avec brio et passe par toutes les émotions : de l’enthousiasme à la terreur. Les caractères et les contextes familiaux divergent et donnent une certaine densité au scénario.

Loin de traiter le thème des adolescentes-mères avec légèreté, 17 filles n’est pas moralisateur pour autant. Si un vent de liberté souffle sur la 1ère partie du film, la suite est plus amère, plus complexe. Problèmes de santé, pression parentale, regard des autres… tout n’est pas simple pour la bande d’ados.

Le film génère une sorte de malaise chez le spectateur, malaise qui est accentué par l’arrogance et le calme de ces fameuses 17 filles mais l’histoire ne m’a pas passionnée plus que ça. Il manquait peut-être une touche de poésie et de mystère à mes yeux alors que le film prend le parti pris du réalisme. Donc visionnage sympa mais pas forcément super intéressant.

3 comments

  1. petiteconne says:

    Vous me direz ce que vous pensez alors 🙂
    C’est sûr que le thème est assez… original et c’est justement ça qui m’a poussé à le voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge