Copacabana

Film français

Date de sortie : 07/07/2010

Note : 3/5

Babou est une femme que l’on pourrait qualifier de marginale. Elle ne s’est jamais préoccupée des choses qui encombrent généralement la vie des gens : l’ambition, la carrière, la possession,…Elle se veut libre, joviale, aventureuse et téméraire. Pour sa fille (au caractère bien trempé et totalement à l’opposé), Babou est juste une femme irresponsable. Elle préférerait même, et l’avoue clairement à sa mère, qu’elle ne vienne pas à son mariage car elle a peur qu’elle lui fasse honte. Piquée dans son orgueil de mère, Babou décide de changer de vie, de partir loin. C’est à Ostende, en plein hiver, qu’elle débarque, motivée par son nouveau boulot : vendre des appartements en multipropriété. Et c’est là que Babou, la looseuse, va devenir la meilleure vendeuse de son équipe, mettant en avant ses qualités de femme humaine et chaleureuse. Toute à sa gloire, Babou n’en oublie pas moins sa fille et songe à lui trouver, malgré tout, un beau cadeau de mariage.

Ce film, qui ne payait pas de mine au départ, m’a beaucoup plu. Le sujet, très dur et cruel (une mère y est quand même reniée par sa propre fille) est très bien exploité et bien que simple, ce film est très touchant. Bien sûr, tout tourne autour du personnage d’Isabelle Huppert, parfaite dans ce rôle fantasque. Babou est le type de femme qui est agaçante par excellence, car déconnectée du réel et légèrement égocentrique. On ne peut pas compter sur elle, on ne peut pas lui faire confiance et on comprend presque que sa fille en ait eu assez. Pourtant, elle est attachante et ce besoin de revoir un peu d’admiration dans les yeux de sa fille nous la rend plus que sympathique, malgré tout. J’ai également bien aimé les différentes personnes qu’elle rencontre à Ostende, que ce soit ses collègues de travail ou ceux qu’elle croise par hasard. J’ai été touchée par cette femme qui, bien qu’allant de l’avant, traîne avec elle ses bagages plein de problèmes et de frustration.

Copacabana est une comédie sociale très bien écrite, même si le scénario, à bien y réfléchir, n’est pas très étoffé. On se surprend à sourire à certaines répliques et l’on oublie presque que les personnages ne sont pas traités de manière très approfondie. J’ai également regretté que la relation mère/fille ne soit pas plus exploitée que ça mais l’intrigue telle qu’elle est construite ne pouvait pas leur ménager beaucoup de scènes en commun. Bref, ce n’est pas le long métrage qui viendra révolutionner le monde du cinéma. Juste un divertissement de qualité qui vient un peu souffler sur notre poussière et nous laisse avec une question : et si c’était Babou qui avait raison, après tout ?

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.