Challenge Les filles de Mrs Bennet [Avril] : Raison et sentiments, Jane Austen

Le thème du mois était :

Mois d’Avril : Un livre dans lequel le héros écrit une lettre au personnage féminin.

J’ai donc choisi de relire Raison et sentiments, la lettre en question est de John Willoughby… pour la pauvre Marianne !

001078300

Résumé

Est-ce VRAIMENT nécessaire de résumer ce roman connu et reconnu par bon nombre de lectrices ?

Bon, d’accord.

Raison et sentiments nous raconte le parcours de deux sœurs, Elinor et Marianne Dashwood. Bon, il y a aussi leur petite sœur et leur mère dans l’histoire mais les intrigues romantiques étant ce qu’elles sont, ce sont bel et bien les deux jeunes filles qui sont sur le devant de la scène. Ces deux sœurs ont été injustement privées de leur héritage à la mort de leur père et quittent leur belle demeure pour un petit cottage. En partant, Elinor laisse derrière elle un amour qui semblait partagé. Marianne, elle, apprécie le changement car il lui permet de rencontrer le beau Willoughby, un jeune homme dont elle s’éprend très vite étant de nature très passionnée.

Mon avis

Il est TOUJOURS délicieux de relire Raison et sentiments. Je crois que c’est le premier Jane Austen que j’ai lu. Je l’avais emprunté à la médiathèque, adolescente, car il y avait Kate Winslet sur la couverture et que je trouvais ça génial  (oui, il m’en faut peu).

Que vous dire qui n’aurait pas déjà été dit au sujet de ce roman, si ce n’est qu’il contient tous les ingrédients dont on peut rêver ? On a tout d’abord deux personnages féminins touchants mais avec du tempérament. Des destins parallèles de deux sœurs élevées dans le même environnement mais très différentes, comme dans Orgueil et Préjugés bien que ces deux-là m’ont toujours parues beaucoup moins fusionnelles que Jane et Lizzie. Mais on ne fera jamais mieux que Jane et Lizzie. Impossible !

Autour d’elles, toute une galerie de personnages dont les comportements variés sont tantôt dictés par leurs sentiments, tantôt dictés par leur raison mais qui sont également influencés par leur condition sociale, leurs aspirations et bien entendu, leur caractère. Dans ce cadre, j’ai toujours eu beaucoup de tendresse pour le Colonel Brandon tout en étant un peu agacée par le personnage d’Edward.

Argent, amour, choix : la difficile condition féminine est plus que jamais au cœur du roman.

Comme toujours, Jane Austen nous offre une histoire très dense, très riche mais où chaque élément finit par trouver sa place dans un « tout » de manière élégante et harmonieuse. C’est dans ces moments-là qu’on se rend pleinement compte du talent qui était le sien : son récit, structuré et subtil, est plein de finesse et ce sont justement ces qualités intemporelles et inaltérables qui nous permettent de lire et relire Raison et sentiments sans jamais en être lassée…

Même si ce n’est pas mon Jane Austen préféré !

Lesfillesdemrsbennet2

109370227_o

10 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge