Comment ne pas mourir d’ennui dans l’avion avec 3 films : Paddington 2 + The Florida Project + Au revoir là haut

Ceux qui ont déjà connu le bonheur des longs courriers le savent : quand on ne dort pas dans l’avion, on s’ennuie ferme. Heureusement, les compagnies aériennes proposent souvent des films qui permettent de passer agréablement le temps (ou pas d’ailleurs, vu les horreurs qu’ils nous proposent…). Au retour, entre Pékin et Francfort (10 heures de vol + 1h de stagnation au sol puisque l’avion ne pouvait pas décoller pour une raison inconnue), j’ai littéralement enchainé ces trois films dans la joie et la bonne humeur (non, en fait j’étais au bout du rouleau mais j’ai coupé ce passage au montage pour vous préserver).

L’histoire

Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d’adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu’il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tante adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre : il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l’acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable…

Mon avis

J’avais vu le 1 au ciné mais je n’étais pas allée voir le 2, tout simplement parce que s’il était sympa, le premier ne m’avait pas non plus captivée. Quand t’es coincée dans un avion, ton échelle de priorités change évidemment du tout au tout et dès que j’ai vu l’affiche sur l’écran tactile, j’ai tapoté du bout de l’index pour le lancer. J’ai plutôt bien aimé. Je crois même que je l’ai préféré au premier, bien qu’il ait quelque chose de moins émouvant. L’histoire n’est pas folle folle mais cela reste un excellent divertissement familial qui doit être très sympa à voir avec des enfants, c’est très enjoué et il y a plein d’acteurs que j’aime beaucoup au casting donc… Il n’y a vraiment aucune raison de résister à l’univers de Paddington.

L’histoire

Moonee a 6 ans et un sacré caractère.
Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents.
Ses incartades ne semblent pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère.
En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien…

Mon avis

Je voulais voir ce film au ciné mais je l’ai malheureusement loupé ! Imaginez mon bonheur quand j’ai vu que j’allais pouvoir rattraper mon retard ! Malheureusement, je crois que c’est une petite déception car je n’y ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais. J’espérais un film poétique et désenchanté avec des personnages forts et des destins dramatiques, mais prenants. Pour faire bref, je l’ai surtout trouvé assez vide, sans réelles émotions et présentant des personnages et des situations qui avaient de gros airs de déjà vu. Certes,  le contraste constant entre le beau soleil de Floride  VS le quotidien sordide de ces familles est assez réussi. Mais il en faut plus pour faire un film social qui touche et qui interroge. Si la première partie du film se focalise en grande partie sur les enfants (et c’est très rapidement ennuyeux car ces gamins sont vulgaires et bruyants), la seconde porte plus sur Halley et semble avoir plus de fond. Il est d’ailleurs d’autant plus intéressant de voir les errements de cette mère à travers les yeux de sa fille qui, forcément, ne comprend pas tout ce qui se passe… Cela m’a quand même permis de quitter le film sur un sentiment a peu près positif. Mais sans plus.

L’histoire

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Mon avis

Je vais être honnête : j’ai lancé ce film par dépit car je n’avais pas du tout envie de le voir. Je suis dans une phase où je n’ai pas du tout mais alors pas du tout envie de voir des films français (cela m’arrive super régulièrement) et le thème, aussi bien que l’époque, ne me faisaient absolument pas envie. Puis on en avait trop parlé au moment de sa sortie, tout le monde semblait l’avoir aimé, autant de choses qui m’agaçaient. Pourtant, contre toute attente, j’ai bien fait d’aller au delà de mes nombreux préjugés car j’ai beaucoup aimé ce film. Je ne peux pas parler de coup de cœur pour autant mais je l’ai trouvé vraiment sympa. J’ai même trouvé qu’il était trop court, que les choses, dans la seconde partie, s’enchainaient un peu trop vite et que l’histoire manquait du coup un peu d’émotions. Néanmoins, j’ai beaucoup aimé sa poésie, ses décors, ses personnages. C’était un bon moment, bien que pas inoubliable pour autant.

14 comments

  1. Après l'averse says:

    Tu as lu Au revoir là haut ? J’ai entendu dire que le livre est très bien. Il y a aussi une suite mais je ne sais pas de quoi elle parle.

    • Audrey says:

      Non je ne l’ai pas lu. Je ne pense pas que je le lirais avant un moment mais un jour, peut-être ! J’imagine, vu que c »‘est un pavé, qu’il y aura plus d’explications et que l’intrigue y est développée de manière plus détaillée. Je ne savais pas du tout qu’il y avait une suite !

    • Audrey says:

      The Florida Project est le moins connu des trois. Ils sont sympas à voir mais je ne considère pas qu’ils sont incontournables pour autant ! 🙂

  2. zofia says:

    J’étais vachement tentée par Florida Project !! j’essayerais de jeter un oeil si j’en ai l’occasion malgr ton avis mitigé.
    Pour Au-revoir là-haut, j’ai l’impression que l’histoire est totalement différente du livre…
    Et ce n’est pas réellement une suite qu’il y a, ça s’appelle Les couleurs de l’incendie, c’est sorti y a pas longtemps et ça parle de la génération future, des descendants d’Edouard et Louise
    zofia Articles récents…Bilan de marsMy Profile

    • Audrey says:

      Je n’ai pas lu le livre mais j’ai l’impression que c’est la même histoire dans le film…mais carrément accélérée et peut être même simplifiée ? L’histoire de l’arnaque aux monuments aux morts est finalement peu développée… alors que c’est quand même le sujet premier du livre, non ? Je trouve que ça passe vite dans le film…

      • zofia says:

        Au vue des images de la bande-annonce, il me semble que le film est assez festif non ? ils vont dans des soirées des trucs comme ça ?
        Disons que l’arnaque aux monuments aux morts est loin d’être le sujet principal je trouve, ça arrive assez loin dans le bouquin… c’est surtout une histoire sur la réinsertion, sur l’après-guerre, la glorification des morts et l’oubli des blessés.
        zofia Articles récents…La liste de nos interdits de Koethi ZanMy Profile

        • Audrey says:

          Oh non c’est pas vraiment festif. Il y a peut être une soirée un peu burlesque mais ce n’est pas vraiment le ton du film non plus. Cela dit, il est assez poétique et un peu loufoque par moment et c’est peut être pas le cas du livre. Dans tous les cas, le thème de la réinsertion est présent mais pas vraiment de manière notable. Surtout par le biais de l’un des personnages, l’ancien comptable, qui se trouve obligé de faire des boulots qui n’ont rien à voir avec ses fonctions. Le reste, c’est pas vraiment développé.

          • zofia says:

            Oui le livre n’est pas poétique, ni loufoque, enfin du moins je n’ai pas trouvé… Dans le livre, on comprend vraiment qu’il vaut mieux être un héros mort qu’un soldat blessé. Il faut vraiment que je vois le film pour savoir si c’est vrai ou pas, les différences que j’imagine.
            zofia Articles récents…Le bujo nouveau est arrivéMy Profile

  3. sanasan says:

    Je vais t’avouer quelque chose… depuis son rôle dans irréversible, j’évite les films ou l’on retrouve Albert Dupontel. La scène de la boite de nuit m’a tellement traumatisée par son trop plein de réalisme que je n’arrive pas à me défaire de cette impression. Je sais que c’est une excuse bidon mais je ne sais pas… ce rôle lui colle à la peau depuis 😉
    sanasan Articles récents…Anniversaire d’enfant au Bam Karaoké BoxMy Profile

    • Audrey says:

      J’ai zappé une grande partie du film dont tu parles parce que je ne voulais pas être traumatisée ^^ Mais je te crois sur parole ! Dommage que ça t’ait « gâché » l’acteur ! 🙁

  4. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Ah, j’allais aussi te demander si tu avais lu Au revoir là-haut et j’ai remarqué qu’une autre lectrice t’avait posé la question et que tu as répondu non. Moi non plus et j’hésite. Vraiment, à sa sortie et ensuite quand il a obtenu le Goncourt, j’ai hésité et puis j’ai laissé passer le temps, comme souvent et l’envie, sans être réellement partie, est peut-être moins forte qu’avant. Au revoir là-haut fait partie de ces romans qui me font douter… je n’arrive pas à passer le cap et à me dire : allez, lis-le et si tu n’aimes pas, tant pis. Une chose inexplicable me retient. Mais je suis contente de voir que le film, malgré tes a priori au départ a su te convaincre. 😉 Tu penses lire le livre du coup ou pas du tout ?
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…La Duchesse de Berry : l’Oiseau Rebelle des Bourbons ; Laure HillerinMy Profile

    • Audrey says:

      Je ne sais pas du tout en fait ! La période n’est pas vraiment à mon goût mais en même temps, ce que j’ai deviné de l’histoire en voyant le film m’a fait envie !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge