Bilan Janvier 2018

En Janvier j’ai passé des heures innombrables à retravailler mon manuscrit. J’ai eu pas mal de retours encourageants pour Une bonne âme. J’ai adopté un nouveau chat. J’ai enfin fait quelques trucs notés « à faire » depuis un bail. J’ai fait pas mal de sport (et mangé pas mal de bonbons aussi, faut l’avouer), j’ai été abandonnée par mes clients puis à nouveau débordée par leurs commandes, je n’ai pas fait beaucoup de ménage/rangement chez moi car pas le temps… Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi, en fait. Pour rétablir l’équilibre, j’aspire à faire de mon mois de février, un mois tranquille ! J’espère arriver à ralentir la cadence même si je sais que je vais tenir quinze jours puis reprendre le rythme. J’ai très envie de lire pendant des heures. J’ai aussi très envie de me plonger dans un nouveau projet de roman mais il faudrait que je retravaille un roman historique qui est terminé depuis plus d’un an mais qu’en réalité, je ne peux pas présenter en l’état. Dilemme. Le fait est que je ne pourrais pas faire les deux en même temps…

Mes lectures

Ce mois-ci, je n’ai pas lu énormément mais j’ai lu selon mes possibilités qui étaient plutôt faibles.

Wild est toujours en cours de lecture. Et j’avais commencé L’héritage Boleyn en décembre donc ce n’est pas une lecture de janvier à 100 %.

En somme, que des lectures agréables, à part, peut-être, Les saisons du bonheur qui m’a moins convaincue.

Les nouveaux venus (+8)

8 nouveaux livres ce mois-ci. Mais 4 déjà éliminés. L’honneur est sauf. Ou presque !

12 comments

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Beau bilan ! ! 😉
    Effectivement, je t’ai sentie moins présente cette année et je me réjouis de te retrouver en février, même si, pour le coup, c’est moi qui serai alors moins présente (je reprends le boulot dans deux semaines)… Je compte ceci dit bien profiter de mes quinze derniers jours de vacances avant de reprendre… ^^

    Je te souhaite de pouvoir lire pendant des heures et de faire de bonnes découvertes. 😉

    Bon mois de février, Cellardoor ! ! 😉
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…In My Mail Box – Janvier 2018My Profile

  2. sanasan says:

    Très beau bilan 🙂 La couverture de « Les larmes et la soie » est alléchante ! Je vais aller lire le résumé 🙂
    Sinon, le mois de janvier sembla avoir été une épreuve pour pas mal d’entre nous. En tout cas, moi, perso je m’en souviendrai pendant longtemps. Le manque de sommeil m’a rendu irritable et j’ai pas arrêté de m’embrouiller avec mon ado de fille dont je supporte de moins en moins la grande gueule. Tu vois ? J’arrête pas de me plaindre ? Ça révèle à quel point ce mois a été difficile 🙂 Sinon, je nous souhaite un mois de février plus calme et tranquille !
    sanasan Articles récents…Mariage à l’Ecossaise de Tessa DareMy Profile

    • Audrey says:

      C’est un roman qui se passe à l’époque victorienne 🙂

      Oh c’est une triste manière de commencer l’année ! Et en effet, pour que tu te plaignes, c’est que tu dois vraiment être au bout du rouleau ! J’espère sincèrement que ça va aller mieux !

  3. Après l'averse says:

    C’est important le temps pour soi 🙂 je me demandais d’ailleurs comment as-tu fait pour « sauter le pas » en écrivant ton premier roman (que je dois lire, c’est dans les tuyaux !). As-tu eu une révélation divine au petit matin ? Ou au contraire tu avais ce projet en tête depuis longtemps ? Je me tâte depuis longtemps… Mais peur du grand saut dans le vide.

    • Audrey says:

      En fait, je pense que c’est un long processus (et pas forcément toujours conscient) qui m’a amenée à me lancer. J’ai toujours voulu écrire des romans, comme beaucoup de gens en fait. Puis j’avais lâché l’affaire car je ne savais pas quoi raconter ni comment le raconter. Quand je suis arrivée à mes 30 ans, j’ai fait un mini bilan de ma vie et parmi mes regrets, il y avait celui de ne pas avoir écrit ce fameux roman. Je pensais avoir fait une croix dessus mais en fait, c’était loin d’être le cas. J’y pensais de plus en plus souvent et puis j’ai profité d’un appel à manuscrits organisé par une maison d’édition que j’aime bien pour écrire mon premier manuscrit. Il y avait une date butoir, tu vois, et j’avais besoin de cette date-là pour vraiment me lancer dans ce projet. Je ne peux pas dire que j’ai fait les choses avec méthode, je me suis lancée là dedans sans trop savoir où j’allais (bon, j’avais une idée de départ, quand même !). Je ne suis pas du genre à faire un plan, à faire des fiches personnages… Mais étrangement, je suis arrivée 3ème sur 200 avec ce bouquin ! Bon, ça ne m’a menée à rien du tout mais ça m’a donné un peu de confiance. Puis après, ça s’enchaine presque naturellement je pense. J’ai commencé deux autres manuscrits. L’un d’entre eux va être publié cet été. Et entre temps, j’ai également écrit Une bonne âme car j’avais vu ce concours sur Librinova. Je l’ai plus considéré comme un exercice pour m’entrainer en fait puis finalement, mon texte a eu une vie un peu longue que ce à quoi je m’attendais ! En gros, je te dirais de te lancer, surtout si ça te démange depuis longtemps ! Si tu as peur, rien ne t’empêche de consulter quelques sites ou quelques livres qui expliquent comment construire une intrigue. Tu feras certainement des choses de manière naturelle mais ça vaut aussi le coup de faire un point sur la construction d’une histoire, pour avoir deux ou trois bases. Travaille un plan succinct et puis fais toi confiance pour le reste ! Je ne sais pas si tu as une idée d’histoire mais tu écris très bien, je pense que tu as une très bonne base pour faire quelque chose de bien. Et je suis sincère !

  4. Après l'averse says:

    Merci beaucoup Audrey pour tes conseils et ton compliment, ça me fait super plaisir. L’idée serait de faire un témoignage / autobiographie (?). J’ai une famille assez barrée dans son genre, ça remonte à des générations (au moins depuis mes arrières grands parents). Je considère que chacun est un personnage en soi et je voudrais en tirer quelque chose. Mais j’hésite car ça relève de l’intime et surtout je ne veux pas faire de peine. Concrètement, j’ai des amis qui me demandent à chaque fois qu’on prend un café la dernière connerie de tel cousin ou la dernière blague dite par telle personne, un peu comme un roman feuilleton. Ce n’est jamais moqueur ou méchant, c’est plutôt au contraire « qu’a t il fait d’encore plus farfelu depuis la dernière fois ? C’est quoi sa lubie de la semaine ? » . Je lis pas mal de livres qui relatent des histoires de famille, mais je ne sais pas quelle serait « ma valeur ajoutée ». Pour le moment, j’en suis juste à emmagasiner dans mon esprit des anecdotes ou des conversations.

    • Audrey says:

      Il ne faut pas que tu réfléchisses comme ça, en termes de « valeur ajoutée » 😀 Il y a de la place pour tout le monde et tu trouveras ton lectorat comme les autres avant toi 🙂 Je vois ce que tu veux dire en tous cas. C’est très compliqué de parler de sa famille car même avec les meilleures intentions du monde, ça risque de faire quelques remous. En tous cas, si tu persistes à partir dans cette voie, écris ton livre comme si aucun membre de ta famille ne devait le lire car sinon, tu vas penser à leurs regards, à leurs jugements et tu vas t’auto-censurer et du coup, ton récit risque de perdre en piquant, en naturel… ça serait dommage !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge