Before sunset

Sortie : 2005
Note : 3/5

Il y a environ neuf ans, Jesse et Céline s’étaient rencontrés à Vienne. À un carrefour de leur vie personnelle et professionnelle, ils avaient beaucoup parlé, beaucoup échangé et s’étaient quittés, amants d’un soir, pour se retrouver…Beaucoup plus tard que prévu au final. Aujourd’hui, Céline vit en plein Paris, avec un photographe toujours parti en missions. Jesse s’est marié, il a un enfant mais son mariage bat déjà de l’aile. Quand Jesse vient à Paris pour dédicacer son nouveau roman dans une librairie parisienne, Céline reconnaît son visage et son nom et se précipite pour le revoir enfin. Ils ont quelques heures, un petit après-midi, pour se retrouver et faire le bilan de leur vie. Rien n’a changé, ils retrouvent immédiatement la complicité d’alors et recommencent leurs grandes conversations sur la vie.

J’ai regardé Before Sunset avant Before Sunrise et bien que ce soit absolument possible niveau compréhension, je regrette de ne pas avoir fait les choses dans le bon sens car l’aspect émotionnel du second film s’en trouve grandement réduit. Je pense que j’aurais trouvé ces retrouvailles plus intéressantes et surtout, plus émouvantes, si j’avais su et vu ce qui s’était passé entre eux quelques années plus tôt.

Même topo que dans Before Sunrise : Jesse va bientôt prendre l’avion pour les États-Unis ce qui rend la rencontre d’autant plus intense qu’elle est éphémère. Même principe : une ballade à Paris cette fois, ses rues, ses places, ses monuments et nos deux personnages qui parlent, parlent, parlent. Bien sûr, de l’eau a coulé sous les ponts et les sujets de conversation ne sont pas les mêmes…enfin presque. Le temps qui passe, la mort, le sexe, l’amour, la politique, le féminisme, l’avenir…encore des conversations banales mais qui nous parlent car elles sont universelles.

Before Sunset parle encore une fois d’amour mais cette fois, de seconde chance. Après s’être loupés à Vienne lors du rendez-vous qu’ils avaient organisés à l’arrache, après leur première rencontre, les deux amants n’ont pas pu se revoir. Pourquoi ? Parce qu’il est plutôt difficile de retrouver quelqu’un à des milliers de kilomètres quand on ne sait de lui que son prénom… Cette fois, les deux personnages, toujours aussi fusionnels, marqués par la vie, hésitent presque à rêver à nouveau. Parce qu’aujourd’hui, certains choses ne sont pas raisonnables, parce qu’ils ont des obligations, parce qu’ils ne sont plus aussi libres qu’avant… Céline a peut-être perdu en douceur. Femme forte, femme artistique, femme libre, elle en impose alors que Jesse semble peut-être plus résigné, plus rêveur…mais la magie entre eux opère toujours. Ce qui frappe dans ce film, c’est sa fluidité. Son naturel. On vit, presque en temps réel, la rencontre de deux personnes et l’on a presque plus l’impression d’être dans un film.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.