Atrocious

Sortie : 2010

Note : 2.5/5

July et Cristian sont frère et sœur. Ils ont un délire commun, une passion : les légendes urbaines, autrement dit : toutes les petites histoires, les récits qui font bien flipper et qui mettent en scène des morts, des fantômes, des malédictions…tout ça, tout ça. Équipés d’une caméra chacun, ils s’amusent à enquêter et à poster leurs images et leurs conclusions sur le net. Bref. Ils partent passer la semaine sainte avec leurs parents (ce film est espagnol, je précise) dans une grande baraque adjacente à un vieux labyrinthe devenu à moitié sauvage. Jadis, une petite fille se serait perdue dans le secteur. Depuis, si tu te perds la nuit, elle t’apparaît pour te montrer le chemin. Ou pas. Car il existe plusieurs versions de la même histoire et certaines ne sont pas si bon enfant….

Atrocious est un film qui n’a pas dû coûter cher, si ce n’est la location de cette grande baraque et le salaire des acteurs et des techniciens. Deux ados, deux caméras, des promenades dans un labyrinthe délabré (assez fascinant, d’ailleurs), des légendes, des bruits la nuit et un chien qui disparaît voilà le contenu des longues longues premières minutes du film. Il dure 1h10 en tout commence réellement au bout de 40 minutes. Il prend le temps de s’installer, de poser un décor, une certaine ambiance, une famille. Ça peut séduire ou rebuter. On attend que ça commence, on attend qu’il se passe quelque chose, on observe avec impatience le décor, on attend et puis on se rend compte qu’on a un peu la pression, quand même…. Donc le film fonctionne.

Tout est histoire de nuances. Atrocious est loin d’en faire des tonnes et si on aime les gros effets, les gros sursautages et tout et tout, mieux faut passer son chemin sous peine de trouver le film méga chiant ( ce qu’il est aussi, d’une certaine manière).

À partir de la quarantième minute, tout bascule et on se retrouve dans une sorte de cauchemar ambulant. On court dans le labyrinthe, de nuit, sans rien voir ou presque, avec les deux héros. On redoute chaque mouvement de caméra, chaque virage, de peur de tomber sur ce qu’il ne faudrait pas voir, on ne comprend rien, on entend des cris sans savoir d’où ils viennent et on flippe encore plus quand tout est silencieux. Pas mal quoi !

Sans rien dévoiler, je m’arrêterai là et préciserais que je n’ai pas aimé la fin. Déjà, on la voit venir avec ses gros sabots et ce, depuis le début ou presque. De plus, cette « excuse » est déjà donnée dans tant de films…c’est bien trop facile ! J’aurais préféré une autre thèse…

This entry was posted in A voir.

6 comments

  1. zofia says:

    J’aime bien les films où tout s’accélère d’un coup. Il y a peu,on a regardé Propriété Interdit, et tout bascule brutalement. C’était vraiment bien et Valérie Bonneton est génial dedans.

    • petiteconne says:

      Ah oui Propriété interdite…
      Film étrange quand même, je l’ai regardé d’un demi-oeil mais c’est vrai qu’il y a une certaine accélération dans les dernières minutes… c’est dommage parce qu’avant, on s’ennuie un peu, enfin ce n’est que mon avis…

  2. pasquet says:

    pourriez vous m’expliquer la fin plz, j’ai vu le film en espagnol et je n’ai pas tout compris :'(
    (envoyez-moi un e-mail si vous ne voulez pas spoiler :p)

  3. petiteconne says:

    ATTENTION NE PAS LIRE PLUS LOIN SI VOUS NAVEZ PAS ENCORE VU LE FILM!

    Bon alors ça fait un petit moment que j’ai vu ce film donc je ne m’en souviens pas super bien…

    Je ne sais pas ce que vous n’avez pas compris…
    En gros, je me souviens que la mère cachait un lourd secret, qu’elle a soucis psychologiques ce qui en fait quelqu’un de très dangereux.
    A la fin on comprend que c’est elle qui tue ses deux grands enfants. C’est également elle qui a tué le plus petit, il n’a jamais disparu, elle l’a juste tué. Même chose pour le père des enfants : il n’est pas reparti bosser mais il est là depuis le début, mort et caché par la mère.

    Je ne vois pas trop quoi raconter de plus….

      • Fanny says:

        !!! SPOILER !!!
        Je ne pense que le père est vraiment parti bosser car à la fin du film quand on entend l’appel à la police, un homme cri « mes 3 enfants sont morts, aidez moi, au secours etc… »
        Mais il est vrai qu’on découvre à la fin que la mère est une dangereuse schizophrène… Elle a deux personnalité : la sienne (« normal ») et Elvira (la psychopathe) …
        Sinon je n’ai pas trouvé ce film super, on s’ennuie durant les 3/4 ! Il n’y a que des scènes filmé à la main, ça tue les films… Quand est ce que les réalisateurs le comprendront ????

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.