La Passe-Miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune, Christelle Dabos

« – Je vous donne rendez-vous. Un rendez-vous officiel, de futur mari à future épouse. Vous me recevez toujours ?
– Oui, oui, je vous reçois, bredouilla-t-elle. Mais enfin, pourquoi nous voir ? Je viens de vous dire…
– Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre d’être ennemis, trancha Thorn. Vous me compliquez la vie avec votre rancœur, nous devons impérativement nous réconcilier. Je n’ai pas le droit de pénétrer dans le gynécée : retrouvez-moi à l’intendance, insultez-moi, giflez-moi, cassez-moi une assiette sur la tête si ça vous chante, et puis n’en parlons plus. Votre jour sera le mien. Ce jeudi m’arrangerait. Disons… (Il y eut, dans le cornet acoustique, un bruit de pages tournées à la hâte.) Entre onze heures trente et midi. Je vous note sur mon emploi du temps ?
Suffoquée, Ophélie raccrocha le combiné avec autant de colère que si elle l’avait abattu sur le crâne de Thorn. »

les-fiancc3a9s-de-lhiver

Je voulais mettre le nom de l’auteur de ce dessin. Je ne l’ai pas trouvé, désolée !

Comme vous tous, j’ai forcément eu des coups de foudre littéraires dans ma vie. Des livres qui m’ont particulièrement plu. Mais généralement, je ne pense pas à leurs auteurs quand je les referme. Et je passe à être chose. J’ai pourtant eu une pensée pour Christelle Dabos en terminant Les disparus du Clairdelune. Pourquoi ? Juste parce que j’avais envie de lui dire : MERCI ! Merci pour cette belle histoire, merci pour ces personnages, merci pour cette créativité, merci pour le tome 3 qui est en cours de rédaction et merci pour le tome 4 qui est en projet.

Parce que c’est juste que du bonheur !

61r5AUqNpyL._AC_UL320_SR220,320_

Souvenez-vous pourtant… dans ma critique sur le tome 1, je vous disais que les débuts avaient été difficiles. J’ai du m’accrocher pour rentrer dans un univers bien différent de mes lectures habituelles. Après…ce fut difficile de m’arrêter. Le tome 2 a été dans la même lignée : je l’ai adoré de A à Z et j’ai été surprise par l’accumulation évidente de péripéties et de retournements de situation. Pas de temps morts, pas de d’attente, pas de remplissage… la vie d’Ophélie est toujours aussi mouvementée et dangereuse !

Dans ce second volume, elle vient tout juste d’être nommée vice-conteuse. Chaque soir, cette Shéhérazade à lunettes doit raconter des histoires à Farouk, l’esprit de famille qui règne sur la Citacielle. Thorn, plus taciturne que jamais, n’apparait plus vraiment comme un ami.. mais est-il un ennemi pour autant ? Les sentiments de la jeune femme restent ambivalents à son propos. Quand des personnalités influentes à la cour disparaissent brusquement, la situation se corse encore plus : de tendu, le climat devient tout simplement menaçant. Surtout qu’Ophélie se trouve impliquée, bien malgré elle, dans une enquête compliquée !

Mon avis

Bon, vous l’avez compris : j’ai adoré.

J’aurais pu en écrire des pages et des pages mais je vais faire court. Lisez-le ! La magie présente au tome 1 est toujours d’actualité. L’auteur nous propose un univers unique, une ambiance qui n’appartient qu’à elle… tout en étant proche de la magie et de la poésie qu’on retrouve souvent dans les Miyazaki.

L’intrigue, qui aurait pu perdre en puissance, devient au contraire plus forte, plus étoffée, plus… riche de tous les évènements qui se sont déroulés dans le premier tome. Des réponses nous sont données mais on se retrouve quand même face à une amas de questions toujours plus impressionnant !

…et je ne vous parle même pas des dernières pages, qui sont JUSTE DINGUES et qui nous laissent sur notre faim.

Fort d’une couverture absolument sublime, ce tome 2 a remplit toutes ses fonctions. Il permet de retrouver les personnages du tome 1, de voir évoluer leurs relations, de replonger dans un univers à la fois féérique et inquiétant, et de suivre une enquête policière qui m’a forcément mise en joie. Je n’ai qu’un problème suite à cette lecture : devoir attendre le tome 3 pour connaître la suite ! 

11 comments

    • Audrey says:

      Y a des succès qui me semblent parfois immérités ou incompréhensibles (mais ça n’engage que moi), là je trouve que c’est amplement mérité ! 🙂
      Ce sont vraiment des livres qui vont devenir cultes je pense.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.