Critique La curiosité est un péché mortel, Ann Granger

La première critique de l’année ! Je la commence dans de très bonnes conditions grâce à l’excellent La curiosité est un péché mortel !

51tzn7XvmPL._SX309_BO1,204,203,200_Résumé

Lizzie quitte Londres, Mrs Parry et accessoirement, son cher Ben, pour devenir la dame de compagnie de la jeune Mrs Lucy Craven. Nous sommes en 1864 et New Forest est une bourgade retirée du monde et donc, bien différente du Londres virevoltant que Lizzie avait apprivoisé. Sur place, Lucy semble surveillée de près par les vieilles demoiselles Roche. Il faut dire que la jeune femme, ayant accouché quelques semaines plus tôt ne veut pas se rendre à l’évidence : pour elle, son bébé n’est pas mort et enterré au cimetière mais bel et bien vivant et volé ! Tout le monde affirme que Lucy perd la raison. Son comportement violent et emporté ne plaide pas en sa faveur. La situation se corse encore plus le jour où elle est retrouvée dans le jardin, les mains en sang à côté du cadavre d’un homme….

Mon avis

Pour le moment, ce second volume est mon préféré de la série Lizzie et Ben Ross. Je l’ai en effet trouvé d’une grande efficacité. Pas de perte de temps : Lizzie quitte Londres dès les premières pages. Nous comprenons que la relation qu’elle entretient avec Ben a bien évolué mais que cette dernière est parasitée par les obligations professionnelles de l’inspecteur. Lizzie commence à en avoir assez d’attendre !

Mais notre héroïne quitte surtout Londres pour éviter de se retrouver plus longtemps avec son employeuse. Depuis l’affaire évoquée dans le 1er volume, le torchon brûle entre elles !

Même si j’adore le Londres victorien, j’ai beaucoup apprécié ce petit séjour à la campagne, au bord de la mer, tout ça tout ça… ça change ! Et puis sur place, le mystère est particulièrement épais. Les deux vieilles filles, Christina et Phoebe sont un brin flippantes et puis Lucy est un personnage franchement ambigu qu’on a beaucoup de mal à cerner. Est-elle une victime ou un bourreau ? Quant au Docteur Lefèvre, un aliéniste, que Lizzie retrouve dans le train, il est lui aussi assez difficile à comprendre et Lizzie ne parviendra pas tout de suite à savoir s’il fait partie des bons ou des méchants… peut-être un peu des deux ?

L’enquête est passionnante de la première à la dernière page et même quand les secrets commencent à s’éventer, on reste captivés par cette lecture à la fois simple et très prenante.

Bien sûr, vous vous doutez bien que Ben ne va pas rester à Londres. Il est appelé sur place après le meurtre et va essayer d’enquêter. Notre duo est donc bel et bien réuni et se partage les différents chapitres.

En bref,

J’ai adoré cette lecture ! Je ne lui ai trouvé aucune longueur et j’ai aimé me plonger au cœur de la haute société de l’époque. L’intelligence de Lizzie et l’humour de Ben font toujours bon ménage. J’adore ce couple !

Pour lire ma critique du premier volume c’est ici !

Pour lire ma critique du troisième volume c’est ici !

8 comments

  1. Zofia says:

    Je confonds tout le temps Ann Granger et Anne Perry, je n’ai lu aucune des deux mais j’ai l’impression que je mélange tout 🙁
    En tous les cas, tu m’as donné envie de lire celui-là 🙂
    Zofia Articles récents…2016 !My Profile

    • Audrey says:

      Écoute, ce que je sais, c’est que les deux auteurs sont très prolifiques.

      Néanmoins, j’ai l’impression qu’Ann Granger a été peu traduite en français. A part sa série mettant à l’honneur Ben et Lizzie Ross.

      Anne Perry est réputée pour être la reine du polar victorien. Toutes ses oeuvres sont traduites en français, ou presque. Elle en a écrit des tonnes dont la série mettant en scène Charlotte et Thomas Pitt. Historiquement, cette série se passe plus tardivement que celle écrite par Ann Granger. Pour te rappeler d’elle, fait le lien avec mon propre nom de famille qui est presque le même ! ^^ ça peut être un rappel !

      C’est vrai qu’on peut les mélanger car c’est un couple d’enquêteurs à chaque fois mais quand on connait, on sait que les deux séries n’ont rien à voir du tout ! 🙂

      • Zofia says:

        Oui, avec l’époque, les prénoms et la quantité d’oeuvres, je mélange un peu tout ! Tu me conseillerais laquelle des deux ? Là comme ça je suis plus tentée par Ann Granger.

        Ah tiens c’est vrai j’avais même pas fait attention (j’ai pensé à Hermione de Harry Potter -_-)
        Zofia Articles récents…2016 !My Profile

        • Audrey says:

          Franchement ? Moi j’aime les deux.

          Mais comme le polar victorien n’est peut être pas ton genre de prédilection, je te conseillerai en effet Ann Granger. Notamment parce qu’il n’y a que 4 tomes et non une trentaine comme chez Anne Perry… et puis je trouve que les enquêtes sont un poil mieux foutues. Anne Perry bâcle souvent ses fins…

          (c’était pas mal aussi, l’idée d’Hermione ^^)

Laisser un commentaire

CommentLuv badge