Critique Deux sœurs pour un roi, de Philippa Gregory

Cette lecture entre dans le cadre du Challenge Les filles de Mrs Bennet. Elle correspond au thème :

Lire un livre dans lequel le personnage féminin voit sa meilleure amie/sa sœurs s’engager. avec son ex ou un homme qu’elle avait rejeté 

deux-soeurs-pour-un-roi

Pour commencer….

 Malgré sa longueur, je ne regrette absolument pas d’avoir lu le livre de Philippa Gregory même si, au final, je ne sais pas si je dois le conseiller à celles qui ont adoré le film ou à celles qui, au contraire, n’ont pas trop aimé l’adaptation.

Pour tout vous dire, en cours de lecture j’ai regardé le film (que je n’avais pas vu depuis un moment) et j’ai vite compris que les deux n’avaient finalement rien à voir. Il faut savoir que le livre couvre une période allant de 1521 à 1536. Marie est la maîtresse du roi pendant4 ans et demi et lui donne deux enfants. Anne prend le relai mais les négociations trainent pendant près de 6 ans avant qu’elle monte sur le trône.

J’avais trouvé que dans le film, tout allait trop vite pour être vraiment crédible. Et il y a en effet de nombreux raccourcis. Même si j’aime bien le film, je trouvais aussi ses personnages un brin caricaturaux… Nos deux sœurs ont en réalité des personnalités beaucoup plus nuancées. Marie est loin d’être l’oie blanche que Scarlett Johansson incarne et était elle aussi une courtisane pure et dure. Quant à la descente aux enfers d’Anne, elle est encore plus progressive, plus cruelle.

Mais revenons au livre avec un rapide rappel de l’histoire !

Nous sommes donc en 1521, à la cour du roi Henri VIII. Marié à Catherine d’Aragon, il désespère d’avoir un jour un fils. S’il se laisse d’abord tenter par la belle Marie Boleyn, c’est Anne qui va finir par attirer son attention. Les deux sœurs, issues d’une famille de courtisans, sont dirigées d’une main de fer par leur père et leur oncle. Leur famille veut s’élever et s’élèvera mais la chute sera d’autant plus cuisante.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette plongée au cœur de la cour d’Henri VIII mais il faut aussi avouer que je suis particulièrement fascinée par ce roi et par sa « folie » qui le poussa à multiplier les mariages et a faire décapiter plusieurs de ses femmes.

L’histoire nous est racontée de l’intérieur, par Marie. Elle nous permet d’observer tout ce petit monde du plus près : en fréquentant le roi à l’âge de 14 ans, premièrement, puis en suivant l’ascension de son ainée et les luttes de pouvoir et d’influence qui se jouent chaque jour derrière les sourires figés des courtisans.

Grâce au témoignage de Marie, personnage ambivalent, tiraillée entre son envie de vivre une vie simple et la loyauté qu’elle éprouve pour sa famille, c’est un monde cruel et cynique qui nous est donné à voir. Un monde où les filles sont vendues comme des vaches ou des juments, au plus offrant… Obtenir des titres et de l’argent semble le but de toute existence.

La rivalité entre les deux sœurs est constante et terrible. Beaucoup plus accentuée et cruelle que dans le film, même si Anne restera toujours la pire des deux. J’ai beaucoup aimé toutes les scènes qui réunissent les deux sœurs, quelle que soit l’époque mais également le trio qu’elles forment avec leur frère, Georges.

Le roi fait partie intégrante de l’histoire, bien entendu, mais reste un personnage secondaire… un homme qu’on courtise, qu’on craint et dont les sautes d’humeur sont toujours imprévisibles. De charmant et séduisant en 1521, il devient despotique, infirme et obèse.

La plume de Philippa Gregory m’a plu. Je l’ai trouvée aussi réaliste que précise tout restant toujours très agréable à lire. Elle réussit, en l’espace de 660 pages, à recréer la cour d’Henri VIII de toutes pièces, ne négligeant aucun détail. Notons cependant que l’auteur s’est parfois arrangée avec la réalité historique. Enfin, c’est ce que certains disent et je les crois. N’étant pas férue d’Histoire ni très connaisseuse, je ne saurais vous dire quels points peuvent hérisser les poils des historiens. Disons qu’elle a choisi de suivre certaines thèses que d’autres ne valident pas. Point. Si c’est important de le noter, cela n’enlève rien au plaisir de lire ce ROMAN historique et non LIVRE D’HISTOIRE ! 🙂

En conclusion

J’ai adoré découvrir Deux sœurs pour un roi et je suis absolument enthousiaste à l’idée de lire d’autres livres de cette auteure. Voilà encore une bien belle découverte littéraire pour 2015 !

Lesfillesdemrsbennet2

8 comments

  1. sanasan says:

    Je suis passée à la Fnac tout à l’heure (oui je sais encore!) et je suis tombée dessus par hasard. Je ne te cache pas que j’ai failli le prendre mais j’avais d’autres priorités… 🙂 J’aime beaucoup cette période. Les Tudors me fascinent et pourtant quelle période sombre. Bon faut dire que j’aime aussi la période Richard coeur de Lion/ Jean Sans Terre qui n’était pas forcément plus idyllique
    sanasan Articles récents…Mes films cultes!My Profile

    • Audrey says:

      D’autres priorités ? Huuum des cadeaux de Noël pour tes filles peut-être ? 😉

      L’auteure a écrit d’autres romans sur le période des Tudors et crois moi, ça me tente bien ! ^^

      Par contre je ne connais pas trop Richard coeur de Lion mais je ne doute pas que ça soit également très intéressant !

  2. bea285 says:

    C’est un auteur très réputé dans le genre de la littérature historique. Je ne lis que des bons avis sur l’auteur. J’avais vu le film il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé. Je serais curieuse de découvrir le livre. 🙂 Bonne fin de Week-end. 🙂
    bea285 Articles récents…L’éveilMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge