Mes 3 films de vampires préférés !

only_lovers_left_alive_ver4_xlg1 – Only lovers left alive

J’en avais déjà parlé sur le blog mais j’avais eu un gros coup de cœur pour ce film. Forcément, c’est un Jarmusch. En plus, il y a un casting de premier choix : Mia Wasikowska, Tilda Swinton et bien entendu, Tom Hiddleston ! ^^

Le film nous raconte les retrouvailles de deux vampires, Adam et Eve, qui vivent une histoire d’amour longue de plusieurs siècles. Il est déprimé, convaincue que l’humanité va à sa perte, fait de la musique dans son appartement de Détroit et passe son temps à enregistrer des albums sur du matériel hors d’âge. Elle est terriblement énigmatique et arrive tout droit de Tanger où elle vit depuis quelques temps. Leurs retrouvailles sont heureuses, romantiques… puis la petite sœur d’Eve, vampire elle aussi (évidemment) vient les retrouver et tout dégénère.

J’adore ce film pour son ambiance mélancolique, pour le charme de ces vampires ultra cultivés mais nonchalants, terriblement lascifs,qui n’ont absolument rien à voir avec les vampires de Twilight ou de True Blood. J’aime aussi ce film pour la poésie et le romantisme qui entoure cette histoire d’amour qui est pourtant tout sauf classique

Il y a quelque chose de fascinant à voir ces créatures de la nuit évoluer dans un monde qui ne correspond plus du tout à ce qu’ils ont connu et aimé jusque là. Adam porte en lui la problématique de l’inadaptation au monde moderne et c’est principalement pour cette raison qu’il reste cloitré chez lui. Les humains ? Il les appelle « les zombies ».

La BO, très rock, l’ambiance aérienne, la lenteur de la mise en scène en font un film précieux qui ne peut pas plaire à tout le monde, certes, mais qui m’a vraiment vraiment tapé dans l’œil !

only-lovers-left-alive

entretien_vampire_affiche2 – Entretien avec un vampire

J’étais ado quand j’ai vu ce film pour la première fois. J’avais demandé à mon père de me louer la VHS au vidéoclub de l’époque (j’ai l’impression d’avoir 110 ans rien qu’en utilisant les termes « VHS » et « vidéoclub ») et je l’avais regardé dans le salon un samedi après-midi, en ignorant sciemment le sourire légèrement narquois de mon cher papa qui avait l’air de trouver ces histoires de vampires ridicules…

Bref, j’ai revu Entretien avec un vampire juste après avoir fini le livre, que j’ai découvert pour la première fois en mars je crois, et je dois avouer que l’adaptation m’a parue assez fidèle même si pas mal de scènes ont été jetés aux oubliettes au passage. Certains éléments de l’histoire ont été modifiés et même si ça ne change rien à l’histoire, j’ai eu du mal à expliquer leur raison d’être. Par exemple, au début du film, Louis explique en effet qu’il était terriblement déprimé suite à la mort de sa femme… Alors que dans le livre, c’est son frère qui vient de mourir dans des circonstances plus qu’étranges. Mais bon, ce n’est pas si grave !

Tout ça pour dire que j’ai adoré le trio Brad Pitt (il EST Louis pour moi), Tom Cruise (vraiment un très bon Lestat) et bien sûr, la toute jeune Kirsten Dunst qui est franchement impressionnante pour son âge !

Seul bémol ? Ben le film commence à dater et franchement, ça se voit un peu… J’ai eu le bonheur d’apprendre qu’un remake est prévu et j’ai déjà HÂTE de voir ça !

ev

190511523 – Morse

J’ai vu Morse, un film suédois, au moment de sa sortie en 2009. J’étais déjà avide d’absorber un peu de culture scandinave et ça passe aussi par les films, non ? Quand son remake américain, Let me in, est sorti, je me suis également jetée dessus. Je l’ai trouvé correct mais beaucoup moins hypnotisant que la version suédoise. L’ambiance oppressante était bien là mais l’américanisation de l’histoire m’a déplu.

Bref ! Ce film (Morse, pas Let me in) est très étrange (et assez dérangeant parfois) et met en scène la relation de deux adolescents : Oskar, un garçon fragile, sujet aux moqueries de ses camarades et Eli, une jeune fille qui vient de débarquer dans son immeuble. Oskar comprend vite qu’Eli n’est pas « normale » et quand il réalise que son arrivée en ville correspond avec une série de meurtres atroces, il comprend qu’elle est une vampire. Cette révélation ne va pourtant pas entacher leur complicité, bien au contraire.

Morse est un film très lent, très… planant qui pourra en ennuyer plus d’un mais je me souviens qu’il m’a fascinée. Avec ses scènes nocturnes, l’omniprésence de la neige, c’est un mélange de douceur et de violence, de peur et de fascination. La vision du vampire qui nous est proposée là est terriblement réaliste (sans fantasme du vampire en cape de velours) tout en restant très très mystérieuse.

Voir57-Morse-Oskar-Eli

13 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge