13 m2

Film français

Date de sortie : 2007

Note : 2.5/5

Trois hommes. Un braquage. Une planque de 13m². Enfermés avec leur butin, les petits malfrats tentent d’échapper à la police qui les recherche ardemment depuis quelques jours. Chaque sortie, ne serait-ce que pour trouver à manger, se révélera être une prise de risque considérable. Combien de temps tiendront-ils dans leur trou à rats ? La pression est intense, l’attirance pour l’extérieur, très forte. Les caractères des personnages, se révélant peu à peu, rendront l’affaire encore plus délicate.

Ce qui m’a marqué dans ce film, c’est la manière de filmer la ville, les rues que j’ai trouvé très bonne. De plus, une surprise : la scène du braquage est cachée, on en connaît juste la fin. Dommage ? Je ne sais pas trop, disons que ça m’a presque fait penser au Reservoir dogs de Tarantino où on nous montre une bande de mecs préparant un braquage, puis le résultat quelques minutes après les faits. Sauf qu’on est pas du tout sur le même niveau.

Néanmoins, malgré une ambiance bien rendue, j’ai trouvé que ce film était plat comme une Kate Moss. Je vais même l’avouer ici : je me suis ennuyée ! J’ai trouvé les dialogues au fond de la planque complètement cons et sans intérêt. Le huis clos (encore très proche du films précédemment cité) n’a pas donné cette sensation d’étouffement qui aurait pu me faire adhérer un peu plus à l’histoire. J’aurais aimé me sentir plus oppressée et avoir peur pour eux…Enfin, je n’ai pas trouvé les acteurs très bons. J’avais un peu l’impression de les entendre réciter leurs textes, pas de les voir le vivre. Pour ce qui est de la vision que l’on donne des banlieues, on est bien loin d’un La haine, film coup de poing. 13 m² est mou et ne décolle jamais… ces maladresses viennent-elles du fait qu’il s’agisse d’un premier film ? Peut-être, mais cela n’excuse pas tout.

13 m² parle de l’attirance pour l’argent (facile). Du besoin d’en posséder et de toutes les dérives auxquelles on peut être amenés pour, enfin, être riches. Ceux qui croient s’en tirer facilement voient leur rêve se transformer en cauchemar. Bon, cette morale on nous l’a déjà sorti des centaines de fois. J’aurais apprécié quelque chose de moins prévisible.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.