Critique série Chewing gum – saisons 1 et 2

the-series-philosopher-chewing-gumRésumé

À 24 ans, Tracey Gordon est une jeune vierge effarouchée et croyante complètement obsédée par Beyoncé. Ayant grandi au sein de l’église aux côtés d’une mère qui prêche la bonne parole de manière stricte, elle a fini par être « immature » dans certains domaines – mais Tracy en veut plus. Tout au long de cette série, nous suivons son voyage à travers les prémices de sa vie d’adulte, prise en étau entre ses devoirs et les interdits.

dildoMon avis

A l’origine, le monde de Tracey a été développé dans une pièce de théâtre créée par Michaela Coel. Elle y jouait 11 personnages différents en 50 minutes. Puis la pièce est devenue une série avec Michaela aux commandes et au rôle principal étant donné que c’est elle qui incarne le rôle de Tracey, jeune femme décalée et aussi fan de Jésus que de Beyoncé.

chewing-gum-02

Pour tout vous dire, je n’avais pas spécialement envie de commencer cette série, ne sachant pas trop où je mettais les pieds, mais j’ai passé de bons moments devant ces deux saisons. Le format court des épisodes, la folie de Tracey et de la galerie de personnages qui l’entourent, les dialogues vraiment très drôles, les situations burlesques et la peinture de cette cité britannique, résolument joyeuse et presque un peu « cartoon » avaient quelque chose de rafraîchissant et d’original.

Par contre autant vous le dire : Chewing gum ça passe ou ça casse. Certains pourront vite s’agacer face aux délires de Tracey et trouveront sans doute l’humour parfois très vulgaire… Tracey n’y pas pas par quatre chemins, je vous passe les détails mais c’est vrai que la série est parfois assez crue. Mais comme l’héroine enchaine les ratages sexuels (en gros, elle n’arrive pas à perdre cette virginité dont elle veut tant se débarrasser), tout tourne toujours au n’importe quoi donc on reste toujours dans l’humour.

2 x 6 épisodes de 25 minutes : ça passe vite et c’est parfait ! De quoi rigoler un moment sans se lasser, sans s’essouffler !

4 comments

    • Audrey says:

      Moi aussi les épisodes de 20-25 minutes m’arrangent bien dans certains contextes (notamment quand j’ai pas le temps de voir plus long !).

Laisser un commentaire

CommentLuv badge